Football : le non-paiement des droits TV plonge les clubs français dans la crise

Le football professionnel français fait face à une grave crise économique. Le non-paiement des droits TV pourrait même pousser certains clubs jusqu'au dépôt de bilan.

Le football français est face à une grave crise. Pourtant, ces dernières années, de nouveaux investisseurs - qu'ils soient qataris, émiratis, chinois ou américains - ont débarqué dans le monde du ballon rond. Tous sont prêts à dépenser des sommes faramineuses pour se faire une place. Les revenus des clubs s'envolent aussi vite que les salaires des footballeurs. Pour financer ce modèle économique, les dirigeants ont recours aux droits TV. Il y a deux ans, ceux-ci représentaient plus de 47,3% des recettes des clubs de l'Hexagone.

Risque de faillite

L'épidémie de coronavirus a cependant fragilisé le secteur, en obligeant ces clubs à faire une croix sur les recettes de la billetterie à cause du huis-clos. Et le retrait de Mediapro, acté en décembre dernier, les laisse dans le flou total quant au paiement des droits TV. "Dans la situation actuelle, les clubs sont extrêmement inquiets au sujet de leur capacité à verser des salaires, mais aussi à rester en vie. Certains peuvent vraiment craindre le dépôt de bilan et la faillite," explique Pierre Rondeau, économiste du sport.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une caméra portant le logo du groupe Mediapro lors du match de Ligue 1 entre le Paris Saint-Germain et Marseille (OM) au Parc des Princes à Paris, le 13 septembre 2020 (photo d\'illustration).
Une caméra portant le logo du groupe Mediapro lors du match de Ligue 1 entre le Paris Saint-Germain et Marseille (OM) au Parc des Princes à Paris, le 13 septembre 2020 (photo d'illustration). (FRANCK FIFE / AFP)