Foot : Manchester City et le Bayern creusent l'écart, l'Atlético en difficulté... Ce qu'il ne fallait pas manquer du week-end européen

Les Citizens, vainqueurs de Newcastle dimanche, ont profité des faux pas de Liverpool et Chelsea pour prendre le large en tête.

Article rédigé par
Elio Bono - franceinfo: sport
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 5 min.
L'Inter Milan, le Bayern Munich et Manchester City ont tous trois cartonné, ce week-end du 19 décembre 2021. (GIUSEPPE MAFFIA NURPHOTO/ TOBIAS HASE AFP/ OLI SCARFF AFP)

Malgré une 18e journée de Premier League perturbée par le Covid-19, des matchs ont été disputés dans les quatre grands championnats étrangers. Une hiérarchie commence à se dessiner pour Manchester City, l'Inter et le Bayern. De leur côté, Chelsea, l'Atlético de Madrid et Dortmund ont encore déçu. Retour sur les moments forts de ce week-end européen.

Angleterre : Manchester City conforte son fauteuil de leader, la colère de Thomas Tuchel

Jouera-t-on en Premier League pendant les fêtes, comme le veut la coutume ? En attendant d'être fixés, une 18e journée tronquée s'est tenue ce week-end. Dans une Angleterre massivement touchée par le variant Omicron, seuls quatre matchs ont été maintenus. Et les quatre premiers étaient de la partie. La bonne affaire est à mettre au crédit de Manchester City, fringant vainqueur d'une pâle équipe de Newcastle (0-4). Le champion en titre accroît son avance sur Liverpool, désormais de trois points.

Car les Reds n'ont pu faire mieux qu'un nul (2-2) sur la pelouse de Tottenham. Au terme d'une rencontre très spectaculaire, Liverpool a calé après six succès consécutifs. Ce résultat est même plutôt flatteur pour les joueurs de Jürgen Klopp, réduits à dix et qui ont subi de nombreuses occasions.

Pour Chelsea, il est temps que ce mois de décembre se termine. Les Blues, tenus en échec à Wolverhampton (0-0), n'ont gagné qu'un seul de leur quatre derniers matchs. Plus que le résultat, le coach Thomas Tuchel regrette que le championnat ne soit pas interrompu. Pour l'Allemand,"la santé et la protection" des joueurs ne sont pas respectées.

La santé, les Gunners l'ont bien, merci pour eux. Large vainqueur de Leeds (1-4), Arsenal enchaîne un troisième succès et conforte sa 4e place. De là à imaginer les Londoniens de retour en Ligue des champions ? 

Allemagne : le Bayern creuse un peu plus l'écart

Le Rekordmeister fonce vers un neuvième titre consécutif. Le Bayern Munich, large vainqueur de Wolfsburg vendredi soir (4-0) avec un but de Dayot Upamecano, a un peu plus assis sa domination sur la Bundesliga. Les Bavarois comptent désormais neuf points d'avance sur le Borussia Dortmund. Battu par le Hertha Berlin (3-2), le BVB n'a gagné qu'un seul de ses quatre derniers matchs. Mais la cadence imprimée par ses poursuivants n'est pas des plus féroces. Le nouveau 3e, Fribourg, victorieux de Leverkusen (2-1), est à cinq points.

Car tout est très ouvert : le 8e, Mayence, n'est qu'à cinq longueurs de Fribourg. Une lutte à laquelle Leipzig n'est pas encore invité : les partenaires de Christopher Nkunku, battus par le relégable Bielefeld samedi (0-2), sont seulement 9es. 

Espagne : l'Atlético au plus mal, le Barça se replace

Le champion d'Espagne en titre fait peine à voir. Miraculeusement qualifié pour les huitièmes de finale de Ligue des champions, l'Atlético de Madrid est seulement cinquième de Liga. Après sa nouvelle défaite à Séville (2-1), il pointe à treize longueurs du leader, son voisin du Real, contraint au nul (0-0) contre Cadix. Un troisième revers d'affilée en Liga, voilà qui n'était jamais arrivé sous l'ère Simeone, débutée en 2011. Résultat des courses, les Colchoneros sont même... la troisième équipe madrilène au classement, puisque l'étonnant Rayo Vallecano (vainqueur 2-0 d'Alavés) les devance en quatrième position.

Malgré son début de saison chaotique, le Barça revient dans la course. Piteux vainqueurs d'Elche (3-2), les Catalans pointent à trois unités de la Ligue des champions. Un écart qui pourrait être comblé dès mardi, en match en retard contre Séville.

Italie : l'Inter impressionnant champion d'automne, regroupement chez les poursuivants

On pensait l'Inter démunie après un été compliqué, marqué par plusieurs départs importants dont Romelu Lukaku et Achraf Hakimi. Mais le nouveau coach Simone Inzaghi a su mobiliser les troupes dans un style hyper offensif, comme en témoigne cette nouvelle balade contre la Salernitana (5-0). Meilleure attaque de la Botte (48 buts !), l'Inter compte quatre points d'avance sur son dauphin Naples, vainqueur sur le terrain de l'AC Milan (1-0) dans le dernier match du week-end, alors qu'une égalisation des Lombards dans le temps additionnel a été refusée par la VAR pour une position de hors jeu d'Olivier Giroud, au sol. Une victoire qui offre le titre honorifique de champion d'automne aux Intéristes.

Milanais et Napolitains sont à égalité de points, avec deux longueurs d'avance sur le 4e, Bergame. Pourtant sur une série de six victoires d'affilée en Serie A, l'Atalanta a été balayée sur son terrain par l'AS Roma (1-4). Un coup d'arrêt pour les Bergamasques, qui laissent l'Inter s'échapper. D'une efficacité redoutable, les Romains de José Mourinho reviennent dans la roue de la Juventus (5e) et de la Fiorentina (7e). La Viola n'a pu faire mieux qu'un nul (2-2) face à Sassuolo, mais son artificier Dusan Vlahovic, encore buteur, a inscrit son 33e but de l'année 2021. Le seul à avoir accompli une telle performance ? Cristiano Ronaldo, en 2020.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Serie A

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.