Foot : Benzema marque (encore) l'histoire du Real, le Bayern défait à domicile... Ce qu'il faut retenir du week-end européen

Karim Benzema devient le quatrième joueur à passer la barre des 300 buts sous le maillot du Real Madrid. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 4 min.
Karim Benzema a inscrit ses 300e et 301e buts sous le maillot du Real Madrid contre Valence. (GABRIEL BOUYS / AFP)

Alors que la 20e journée de Ligue 1 battait son plein et que la Coupe d'Afrique des nations débutait au Cameroun, les championnats européens ont suivi leurs cours samedi 8 et dimanche 9 janvier, sauf en Angleterre, où les clubs disputaient la coupe nationale. Plusieurs Français se sont illustrés, à l'image de Karim Benzema, Christopher Nkunku et Theo Hernandez. 

Karim Benzema entre un peu plus dans l’histoire du Real Madrid

Avec ses deux réalisations face à Valence samedi (4-1), Karim Benzema a inscrit ses 300e et 301e buts, toutes compétitions confondues, sous le maillot du Real Madrid. L’attaquant français n’est que le quatrième joueur merengue à y parvenir et n’est devancé au classement des buteurs du club que par Cristiano Ronaldo (450), Raul (323) et Alfredo Di Stefano (308).

Il a ouvert le score sur penalty avant de clore la marque sur une frappe en pivot. Vinicius Junior a également inscrit un doublé côté madrilène. Le Real conforte sa première place au classement tandis que, plus tôt dans la soirée, le Barça avait été tenu en échec par Grenade (1-1). 

Christopher Nkunku et Theo Hernandez décisifs

Remplaçant pour la première fois de la saison, Christopher Nkunku est entré en jeu à la mi-temps du match entre Leipzig et Mayence, samedi (4-1). Les Roten Bullen menait 1 à 0 et le Français a grandement aidé son équipe à s’assurer la victoire grâce à un but et deux passes décisives. L’attaquant français compte désormais 8 buts et 11 passes décisives en 18 matchs de championnat cette saison.

En Italie, l’AC Milan s’est imposé sur la pelouse de Venise (0-3). Zlatan Ibrahimovic a ouvert le score en tout début de rencontre, à la 2e minute, avant que Theo Hernandez ne s’offre un doublé. Le Français, capitaine des Rossoneri, a fusillé le gardien vénitien au retour des vestiaires puis a inscrit un penalty à l’heure de jeu.

Dans les autres matchs du week-end en Italie, Naples s'est imposé face à la Sampdoria (1-0), la Juventus a renversé l'AS Rome au Stadio Olimpico (3-4) et l'Inter a conforté sa première place grâce à sa victoire sur la Lazio (2-1).

Le Bayern Munich piégé par le Borussia Mönchengladbach

Le Bayern a concédé sa troisième défaite de la saison, vendredi soir, face au Borussia Mönchengladbach, à domicile (1-2). Le club bavarois, privé de 13 joueurs, dont 9 positifs au Covid-19, a pourtant ouvert le score grâce à l’inévitable Robert Lewandowski, mais les Poulains ont rapidement égalisé par l’intermédiaire de Florian Neuhaus. Stefan Lainer a inscrit le but victorieux à la demi-heure de jeu. Les Bavarois ont tout tenté pour revenir au score mais Yann Sommer a sauvé les siens avec des parades décisives. Pour ce match, Julian Nagelsmann disposait d’un banc inexpérimenté et a fait rentrer le jeune Paul Wanner à la 75e minute. À 16 ans et 15 jours, Wanner est devenu le plus jeune joueur de l’histoire à faire ses débuts professionnels sous le maillot du Bayern.

À Newcastle, éliminé en Cup, l'argent ne fait pas le bonheur

Pas de Premier League mais de la Cup ce week-end en Angleterre. Et si la plupart des clubs de l’élite se sont qualifiés sans encombre, Arsenal a été éliminé par Nottingham Forest (D2) et Newcastle s'est fait sortir par Cambridge, un club de League One, la troisième division anglaise (0-1). Une défaite qui fait tache pour le club récemment racheté par le fonds d’investissement saoudien, et déjà en difficulté en championnat avec une 19e place. Eddie Howe avait pourtant aligné sa nouvelle recrue, la première sous l’ère saoudienne, l’international anglais Kieran Trippier, arrivé la veille dans le nord de l’Angleterre. Les Magpies devraient encore se montrer actifs sur le marché des transferts, pour désormais se concentrer sur la lutte pour le maintien.

Francisco Conceiçao, au nom du père 

Alors qu’il était mené 2-0 à la mi-temps, le FC Porto a renversé Estoril pour l’emporter samedi (2-3), et c’est le jeune Francisco Conceiçao (19 ans) qui a offert la victoire à l’équipe entraînée par son père, Sergio, à la 89e minute. Félicité par ses coéquipiers, il s’est immédiatement jeté dans les bras de son paternel, qui l’avait fait entrer en jeu deux minutes plus tôt. "Je suis allé fêter ce but avec mon entraîneur", a-t-il déclaré à l’issue de la rencontre, même si l’embrassade entre les deux hommes semblait contenir beaucoup plus d’émotions. Ce précieux but permet au FC Porto de prendre trois points d’avance en tête du classement, devant le Sporting Portugal, défait à Santa Clara (3-2).

Le but du week-end pour l'Atlético

Si l'Atlético de Madrid a obtenu le point du match nul sur la pelouse de Villarreal (2-2) grâce à une égalisation du Français Geoffrey Kondogbia, c'est le but de son coéquipier Angel Correa qui restera dans les esprits. L'Argentin a ouvert le score à la 10e minute sur un sublime lob depuis le rond central et a certainement inscrit le but du week-end.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Real Madrid

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.