Qualifications pour le Mondial 2018 : la France souffre mais s'impose face à la Suède (2-1)

Victoire serrée mais victoire précieuse. La France prend seule la tête du groupe A des éliminatoires du Mondial 2018.

Les Bleus célèbrent le deuxième but contre la Suède, vendredi 11 novembre 2016 au Stade de France (Seine-Saint-Denis), en éliminatoires de la Coupe du monde.
Les Bleus célèbrent le deuxième but contre la Suède, vendredi 11 novembre 2016 au Stade de France (Seine-Saint-Denis), en éliminatoires de la Coupe du monde. (FRANCK FIFE / AFP)

Mission accomplie pour les Bleus, désormais seuls en tête du groupe A après leur victoire contre la Suède (2-1), vendredi 11 novembre, en match éliminatoire pour le Mondial 2018. Certes, la Suède n'est plus tout à fait la même équipe sans Zlatan Ibrahimovic, qui a tiré sa révérence et été. Mais la France a longtemps buté sur un bloc solide et bien regroupé, avant d'inscrire deux buts en dix minutes.

Après une bonne entame, les Bleus ont manqué de vitesse et d'inspiration, face à des Suédois bien organisés au milieu de terrain. Avec davantage de réussite, ces derniers auraient même pu repartir aux vestiaires avec un but d'avance. Mais Laurent Koscielny s'est parfaitement jeté dans les pieds d'Ola Toivonen (24e), pour contrer une frappe qui semblait dangereuse.

Des attaquants longtemps sevrés de ballons

Les attaquants, eux, ont été sevrés de ballons. Plus inquiétant, Olivier Giroud, de retour à la pointe de l'attaque, n'a touché que sept ballons en première période. Alors que l'équipe de France a peiné pour s'approcher du but adverse, ni Dimitri Payet, ni Moussa Sissoko ne sont parvenus à trouver la faille avec leurs frappes lointaine. "Beaucoup de nos joueurs sont arrêtés", reconnaissait Didier Deschamps à la mi-temps, au micro de TF1.

Tout s'est joué en deuxième période, après un magnifique coup franc d'Emil Forsberg, qui a ouvert la marque pour les visiteurs, en scotchant littéralement Hugo Lloris (54e). Mais les Bleus, pourtant, n'ont pas eu le temps de trembler. Quatre minutes plus tard, Paul Pogba a réduit le score de la tête, en reprenant parfaitement un coup franc tiré par Dimitri Payet (58e).

Plus vifs et plus mordants, les Bleus ont même pris l'avantage dix minutes plus tard, sur un ballon mal négocié dans les airs par le gardien suédois. Après avoir hérité du ballon, Dimitri Payet n'a pas manqué l'occasion avec un tir enroulé dans le but vide (65e). Antoine Griezmann aurait mêm corser l'addition en fin de rencontre, mais sa frappe a frôlé le but suédois. Les Bleus ont eu chaud, mais avec cette victoire, ils prennent une sérieuse option sur la qualification.