Vidéo Brut a suivi un match du PSG avec Yvan Wouandji, non-voyant

Publié
Joueur de cécifoot et non-voyant, Yvan Wouandji va souvent au stade pour suivre les matchs du PSG. Son frère jumeau Yvon lui décrit les matchs à voix haute. Brut est allé au Parc des Princes avec le duo pour le match Paris-Auxerre.
Brut.
Article rédigé par
Joueur de cécifoot et non-voyant, Yvan Wouandji va souvent au stade pour suivre les matchs du PSG. Son frère jumeau Yvon lui décrit les matchs à voix haute. Brut est allé au Parc des Princes avec le duo pour le match Paris-Auxerre.

Je m'imprègne beaucoup plus dans l'écosystème du stade que quelqu'un qui voit.” Yvan Wouandji est non-voyant. “J'ai perdu la vue à l'âge de 10 ans, et à ce moment-là, j'ai découvert le monde du handicap. J'ai appris à écouter davantage, j'ai appris à me servir de mes autres sens, du toucher.” Joueur de l’équipe de France de cécifoot, il vit les matchs du Paris Saint-Germain grâce aux commentaires en direct de son frère, qui lui décrit toutes les actions.

“Sans Yvon, je pense que je n'irais pas au stade”

 “Il m'explique quelle équipe a la balle, quel joueur, dans quelle zone on est sur le terrain, il m'explique si c'est une phase offensive ou défensive. Il emploie des termes qui vont me permettre de visualiser ce qu'il se passe. Il est là pour combler et compléter les informations auxquelles je n'ai pas accès en raison de l'absence visuelle”, explique Yvan. 

Son frère Yvon est également très heureux de partager ces moments au stade. “On est très fusionnels, en plus, et grâce à ce sport-là, on arrive à mieux s'entendre, à communiquer et à partager surtout cette joie commune.” Pour le joueur, “sans Yvon, je pense que je n'irais pas au stade”, dit-il. “Parce qu'il n'est pas simplement là pour me décrire les actions, il n'est pas simplement là pour me décrire les situations de jeu, on partage aussi du temps ensemble, on rigole aussi ensemble, on partage des émotions ensemble. (...) C'est quelqu'un qui fait beaucoup pour moi, quelqu'un qui m'aime pour ce que je suis et qui ne regarde pas du tout mon handicap”, conclut Yvan.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.