Réseau d'anciens policiers au PSG : les trois gardés à vue présentés à un juge d'instruction

Ils sont soupçonnés d’avoir profité de leurs réseaux pour livrer des informations confidentielles à diverses institutions, dont le club de foot de la capitale.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le logo du PSG sur la façade du Parc des princes, à Paris. (LIONEL BONAVENTURE / AFP)

Les deux anciens policiers et le "lobbyiste" placés en garde à vue lundi dans les locaux de la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) ont été déférés ce jeudi matin en vue de leur présentation à juge d'instruction, a appris franceinfo auprès du parquet de Paris, confirmant une information du Parisien. Ils sont soupçonnés d’avoir profité de leurs réseaux pour livrer des informations confidentielles à diverses institutions, dont le Paris Saint-Germain

Une information judiciaire a été ouverte ce jeudi pour "aide à l'entrée ou au séjour irrégulier", "faux et usage de faux", "corruption", "trafic d'influence", "détournement de la finalité d'un traitement de données à caractère personnel", "complicité et recel", "violation du secret professionnel", "complicité et recel", "accès frauduleux à un traitement de données", "vol", et "compromission du secret de La Défense nationale".

Dans ce dossier tentaculaire, les enquêteurs soupçonnent notamment un ancien policier de la DGSI et un autre policier, en disponibilité, d'avoir demandé à d’anciens collègues de consulter des fichiers de police, au profit du PSG, afin de se renseigner sur certains salariés, et même de faire jouer leurs réseaux pour obtenir des informations sur des procédures judiciaires, comme celle visant l’attaquant Neymar pour une gifle à un supporter rennais en finale de la Coupe de France.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers PSG

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.