Neymar reste à Paris : "S'il nous emmène tout en haut de la Ligue des champions, on pourra peut-être lui pardonner", estime un supporter du PSG

Le Brésilien a renoncé à être transféré à Barcelone. Pour les supporters parisiens, seule la Ligue des champions pourra lui permettre de se racheter.

Neymar, devant la tribune des supporters parisiens, au Parc des Princes à Paris le 5 août 2017.
Neymar, devant la tribune des supporters parisiens, au Parc des Princes à Paris le 5 août 2017. (JACQUES DEMARTHON / AFP)

"Il va falloir qu'il en fasse, des choses", souffle Sullivan, supporter du PSG. Pour Neymar, le plus dur commence. Le Brésilien qui a annoncé à ses proches, ses coéquipiers et ses dirigeants qu'il renonçait à un transfert à Barcelone, va devoir repartir à la conquête du public parisien.

Et on a déjà hâte d'être au 14 septembre prochain, au Parc des Princes. C'est à cette date que pourraient avoir lieu les retrouvailles entre le Brésilien et les supporters du PSG. Ceux-ci s'estiment trahis par la star qui a tout fait pour rejoindre le Barça. Pour l'instant, Neymar va rejoindre la sélection nationale du Brésil aux Etats-Unis, où il est convoqué pour un match amical contre la Colombie, le 6 septembre à Miami, puis le 11 septembre face au Pérou, à Los Angeles.

Paris face à Strasbourg, ce sera le premier match du PSG après la trêve internationale. Et l'ambiance s'annonce tendue alors que depuis le début de la saison, les banderoles et les insultes contre Neymar se sont multipliées dans les tribunes. Ainsi, dès le dimanche 11 août, lors de la première journée de Ligue 1 face à Nîmes, les ultras parisiens ont déployé une banderole sur laquelle était inscrit "Neymar, casse-toi". Ils conspuaient alors leur ex-idole qui n'a pas joué depuis la reprise, un joueur "aussi capricieux qu'outrancier", "le joueur le plus mal-élevé de l'Histoire du PSG".

>> Du "transfert du siècle" au "casse-toi" : comment l'idylle entre Neymar et le PSG a tourné au vinaigre

Sullivan, supporter parisien, raconte qu'il n'est pas prêt d'oublier les envies de départ du Brésilien, ni l'interview dans laquelle il affirmait que son meilleur souvenir de joueur était la remontada de Barcelone face au PSG. En mars 2017, alors qu'ils avaient gagné 4-0 en huitième de finale aller de la Ligue des champions, les Parisiens avaient encaissé une très lourde défaite, 6-1, au Camp Nou, et avaient quitté la compétition par la toute petite porte. "S'il arrive à nous emmener tout en haut de la Ligue des champions, on pourra peut-être lui pardonner" avance Sullivan.

"Il n'a pas respecté le club"

La Ligue des Champions, toujours elle. Si Neymar avait été acheté 220 millions d'euros par le PSG, c'était pour gagner cette compétition. Jusqu'à maintenant, le Brésilien a manqué tous les matchs cruciaux sur blessure, et Paris a perdu. Touché à la cheville en 2018, il n'avait pas participé au huitième de finale retour de la Ligue des champions contre le Real Madrid. L'année suivante, il avait là aussi dû déclarer forfait pour le huitième de finale de Ligue des champions, face à Manchester United. Le PSG avait été éliminé pour la troisième fois consécutive à ce stade de la compétition.

"Même s'il fait son mea culpa, s'il s'excuse, il n'a pas respecté le club, les institutions et les vrais supporters", résume Sullivan. Même si le club enclenche une campagne de communication pour redorer l'image de sa star, seule la Coupe d'Europe semble pouvoir réhabiliter le Brésilien aux yeux des fans parisiens.