Ligue des champions : le PSG tenu en échec à domicile face à Chelsea (1-1)

Menés au score à la mi-temps, les Parisiens ont logiquement égalisé sur une tête d'Edinson Cavani avant l'heure de jeu. Ils auraient mérité mieux.

L\'attaquant du PSG Zlatan Ibrahimovic lance une offensive, le 17 février 2015, contre Chelsea, au Parc des Princes.
L'attaquant du PSG Zlatan Ibrahimovic lance une offensive, le 17 février 2015, contre Chelsea, au Parc des Princes. (FRANCK FIFE / AFP)

Avantage Chelsea. Les joueurs de José Mourinho ont décroché un bon match nul, mardi 17 janvier, à Paris, face au PSG (1-1), en match aller des huitièmes de finale de la Ligue des champions. Bien que plus entreprenants, les Parisiens ont encaissé un but dès la 36e minute de jeu, avant d'obtenir une égalisation logique à la 54e sur une tête d'Edinson Cavani. 

Revivez les meilleures actions du match dans notre direct

"Le match qu'il fallait"

"On a fait le match qu'il fallait, a lâché Blaise Matuidi après le match, sur Canal +. Effectivement, les enseignements positifs de cette rencontre sont nombreux. David Luiz au milieu a sécurisé la défense parisienne, la défense a étouffé les principales armes offensives de Chelsea (Hazard, Costa et Fabregas). Seul regret, ce score, qui ne laisse que 31% de chances aux Parisiens de voir les quarts de finale. Un but improbable, provoqué sur l'un des deux tirs cadrés des Anglais, avec une aile de pigeon du défenseur central Cahill en guise de passe décisive.

Edinson Cavani retrouvé

Plus en vue que Zlatan Ibrahimovic, Edinson Cavani a inscrit son sixième but en Ligue des champions et conforté sa place de meilleur buteur du PSG dans cette compétition. Il a eu plusieurs occasions de doubler la mise, notamment lors d'une belle incursion dans la surface britannique (80e). L'attaquant uruguayen s'est procuré deux grosses occasions : une tête sauvée par Courtois, et un tir en coin difficile à cadrer. Il a fait peser une menace constante sur la défense anglaise.

Chelsea est quand même en position de force

"Le résultat reste à notre avantage, estime Eden Hazard, le feu follet belge de Chelsea sur Canal +. A nous de mieux jouer et de nous créer plus d'occasions.Mais je ne pensais qu'on allait gagner 3-0." "On s'en sort avec un nul heureux, reconnaît John Terry, le capitaine des Blues, sur ITV. On est en bien meilleure position que l'an dernier" [le PSG s'était imposé 3-1 à l'aller, avant de s'incliner dans les derniers instants 0-2 au retour]. 

Un signe que Paris n'a pas totalement réussi sa soirée ? Ce tifo complètement raté en début de rencontre.