Le PSG accusé de tarder à payer ses factures

Selon les informations de "Libération", le club le plus riche du championnat français a accumulé une ardoise de 1,2 million d'euros auprès de son voyagiste, notamment, et d'autres prestataires.

Avec un salaire estimé à 16 millions d\'euros annuels, le Parisien Zlatan Ibrahimovic est concerné par la taxe à 75% sur les très hauts revenus.
Avec un salaire estimé à 16 millions d'euros annuels, le Parisien Zlatan Ibrahimovic est concerné par la taxe à 75% sur les très hauts revenus. (JEAN MARIE HERVIO / DPPI MEDIA / AFP)

Le PSG, ses résultats, ses stars aux salaires mirobolants... et ses factures impayées. Selon Libération, "le club accumule en effet les impayés chez un certain nombre de prestataires, dans des proportions qui mettent parfois en péril l'équilibre financier de ceux-ci", explique le quotidien.

Vendredi 21 mars, le PSG, club le plus riche du championnat français, s'est justifié par sa croissance "rapide" "La restructuration et la professionnalisation des systèmes administratifs, les processus extrêmement rigoureux mis en place au club ces derniers mois peuvent expliquer des difficultés classiques dans le fonctionnement d'une entreprise en forte croissance", a-t-il expliqué.

Omerta "au vu des sommes espérées" 

Selon les informations de Libération, la direction du club a accumulé une ardoise de 1,2 million d'euros auprès de son voyagiste, chargé d'organiser les déplacements de l'équipe. Par ailleurs, leur système de facturation rend "extrêmement difficile pour le voyagiste" le règlement d'éventuels surcoûts. 

Les hôtels qui accueillent le club parisien la veille des matches connaissent eux-aussi des difficultés, poursuit le quotidien. En revanche, ils disposent de peu de moyens pour faire pression le club, note-t-il : "Même s’ils doivent s’employer pour toucher leur dû, parfois avec huit mois de retard, les hôteliers qui accueillent l’équipe les veilles de match de championnat de France ne mouftent pas quand on les contacte : (...) au vu des sommes espérées, il importe de tenir sa langue."