Football Leaks : le Paris-Saint-Germain épinglé pour fichage ethnique

Français, Maghrébins, Antillais ou Africains : ces critères, bien au-delà des caractéristiques sportives classiques, figurent dans le fichier de recrutement des jeunes joueurs du PSG depuis 2013. Un fichage ethnique interdit par la loi et passible de prison. Le club parisien reconnaît son existence, mais l'attribue à l'initiative personnelle d'un des responsables du service.

Voir la vidéo

Des fiches classant les jeunes joueurs observés par le PSG selon leurs origines : la pratique est interdite. Mais selon une enquête d'"Envoyé spécial" et Mediapart, les recruteurs du club parisien auraient bien mis en place un système de fichage ethnique entre 2014 et 2018. Un recrutement sur des critères raciaux : une méthode dont la direction du club ne semblait pas au courant. "Le fait qu'un petit groupe d'individus aient sur leur initiative personnelle intégré dans une cellule de recrutement pour les jeunes des critères absolument intolérables, c'est pour nous une trahison, et aujourd'hui nous sommes choqués", assure Jean-Claude Blanc, directeur général du PSG.

La LFP reste prudente

Le PSG assure également que ces fiches ne sont plus utilisées. Une enquête interne est en cours. De son côté, la Ligue de football professionnel (LFP) se montre prudente. Sa présidente Nathalie Boy de la Tour et Jean-Claude Blanc, directeur général du PSG, seront reçus par la ministre des Sports la semaine prochaine.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un drapeau du PSG déployé lors d\'un match du clau parisien face au Losc, le 2 novembre 2018, au Parc des Princes à Paris. 
Un drapeau du PSG déployé lors d'un match du clau parisien face au Losc, le 2 novembre 2018, au Parc des Princes à Paris.  (NurPhoto/AFP)