Finlande-France : Kylian Mbappé, le nouvel élan bleu

Cinq mois après son tir au but raté face à la Suisse à l’Euro, Kylian Mbappé a prouvé qu’il est l’élément offensif numéro 1 de l’équipe de France. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
Kylian Mbappé après son but contre la Finlande, le 16 novembre à Helsinki. (FRANCK FIFE / AFP)

Un quadruplé et une passe décisive contre le Kazakhstan samedi soir au Parc des Princes (8-0), un but et une passe décisive somptueuse mardi 16 novembre en Finlande (2-0) pour débloquer une situation verrouillée. Kylian Mbappé est le Bleu de cette fin d’année 2021. Pour le quatrième match d’affilée en équipe de France, l’attaquant du Paris Saint-Germain a au moins marqué et délivré une passe décisive dans le même match.

Des statistiques impressionnantes qui viennent démontrer toute l’influence de Mbappé sur l’équipe de France. Et qui apportent une rédemption définitive à l’attaquant de 22 ans, cinq mois après son tir au but raté contre la Suisse en huitième de finale de l’Euro (3-3, 4-5 t.a.b.), qui avait provoqué l'élimination des Bleus.

Sur le coup, Mbappé avait été la cible d’une grande partie des supporters français, pour cette tentative ratée, mais aussi et surtout pour ses statistiques indignes de son standing lors de la compétition (0 but). C’était oublier bien vite que Mbappé avait été l’un des éléments moteurs des Bleus à l’Euro. Passeur décisif contre la Suisse, il avait également provoqué un penalty contre le Portugal (2-2) et n’avait cessé de se montrer dangereux en déstabilisant les défenses adverses. Mais pour autant, son échec restait contre la Suisse dans toutes les têtes.

Une réponse à la hauteur des attentes

Alors Mbappé a répondu. Dans une interview à L’Équipe début octobre, l’attaquant du PSG a longuement évoqué son départ avorté du club de la capitale mais aussi son avenir avec l’équipe de France. "J’ai toujours mis l’équipe de France au-dessus de tout et je la mettrai toujours au-dessus de tout. Surtout, je n’ai jamais voulu être un problème", expliquait Mbappé.

Avant de préciser avoir songé à mettre entre parenthèses sa carrière internationale : "Mais à partir du moment où j’ai ressenti que je commençais soi-disant à devenir un problème et que les gens me ressentaient comme un problème… Le plus important, c’est l’équipe de France, et si l’équipe de France est plus heureuse sans moi, c’est comme ça." Finalement, Mbappé s’est décidé à continuer avec les Bleus tout en montant le niveau d’un cran.

Il l’a une nouvelle fois prouvé ce soir en Finlande. Attaquant le plus remuant des Bleus en première période alors que le match semblait fermé, Mbappé a fait la différence dans le deuxième acte, avec son meilleur complice. Lors de cette année 2021 en Bleu, l’attaquant du PSG s’est découvert une relation technique privilégiée avec Karim Benzema. Les deux se sont une nouvelle fois trouvés ce soir, pour le premier but du match inscrit par l’attaquant du Real Madrid.

Joueur le plus décisif des Bleus en 2021

Son deuxième but résume tout de lui avec une accélération fulgurante et une technique parfaite pour terminer l’action. Finalement, Mbappé symbolise à lui seul l’année 2021 de l’équipe de France : des hauts et des bas, un surplus d’émotion dans la joie comme dans la détresse et la (re)découverte de Benzema en Bleu. La relation technique entre les deux, si elle avait été introduite plus tôt en équipe de France, aurait fait encore plus mal à l’Euro.

Il aura finalement dû attendre cette fin d’année pour qu’elle s’exprime à merveille. Prometteur pour 2022 et les échéances à venir, tout comme le sont les qualités que développe Mbappé en parallèle de son instinct de buteur. Qualifié à tort d’égoïste sur le terrain, notamment après l’Euro, l’attaquant du PSG a été le meilleur passeur français en 2021, avec six passes délivrées à ses coéquipiers.

Il est, sur l’année civile, le joueur le plus décisif de l’équipe de France en étant impliqué sur 14 buts (8 buts et 6 passes décisives) devant Karim Benzema (9 buts et 2 passes décisives) et Antoine Griezmann (9 buts et 1 passe décisive). Son quadruplé, le premier d’un Français en sélection depuis Just Fontaine en 1958, contre le Kazakhstan samedi soir aide forcément. Mais au-delà des statistiques, son influence sur le jeu des Bleus en 2021 a été indéniable. Elle pourrait l’être encore davantage en 2022 avec, en ligne de mire, la Coupe du monde en fin d’année.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers PSG

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.