Premier League : touché aux ligaments croisés du genou, Virgil van Dijk va devoir être opéré

Blessé lourdement à un ligament croisé du genou sur une sortie très dangereuse de Jordan Pickford lors du derby contre Everton samedi, Virgil van Dijk doit passer par la table d'opération. Il va rester indisponible une grande partie de la saison, si ce n'est toute la saison.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Virgil Van Dijk quitte le terrain sa blessure, samedi, contre Everton. (CATHERINE IVILL / POOL)

Le défenseur néerlandais de Liverpool Virgil van Dijk touché à un ligament d'un genou lors du derby contre Everton (2-2) samedi va devoir être opéré, ont annoncé les Reds dimanche. "Aucun calendrier précis n'a été donné pour son retour au jeu pour le moment", ajoute le club, mais vu le type de blessure, son absence devrait se compter en mois.

Van Dijk avait dû quitter le terrain dès la 11e minute de jeu après avoir été victime d'un tacle très dangereux du gardien adverse Jordan Pickford (5e) qui n'avait même pas été sanctionné sur cette sortie très dangereuse, au-delà de la limite acceptable. Son équipe a d'ailleurs concédé le nul dans le derby de la Mersey (2-2).

"Après l'opération, van Dijk entamera un programme de convalescence avec l'équipe médicale du club pour lui permettre de revenir à son état de forme optimal dès que possible", indiquent encore les Reds. C'est un coup très dur pour Jürgen Klopp et son équipe car le géant néerlandais avait été une pièce-maîtresse dans la conquête de la Ligue des Champions (2019) puis du premier titre de champion d'Angleterre depuis 30 ans la saison dernière.

Cela ne laisse que Joel Matip et Joe Gomez comme défenseurs centraux de métier et expérimentés dans l'effectif, même si d'autres joueurs, comme le milieu brésilien Fabinho, ont déjà évolué à ce poste. Liverpool, rarement à l'aise loin de ses bases en Europe, doit entamer mercredi sa campagne de Ligue des Champions avec un déplacement périlleux à l'Ajax Amsterdam.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.