Premier League : après le nul face à Newcastle, Liverpool "ne mérite pas" la Ligue des champions selon Jürgen Klopp

Après le nul face à Newcastle (1-1), le coach de Liverpool, Jurgen Klopp, a estimé que son équipe "ne mérite pas" de jouer la Ligue des champions.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 2 min.
 (PAUL ELLIS / POOL)

Désabusé et irrité par le nul de son équipe contre Newcastle (1-1), après avoir gâché une bonne dizaine d'occasions, l'entraîneur de Liverpool, Jürgen Klopp, a estimé que son équipe ne "méritait pas" de jouer la Ligue des champions. Malgré un but d'entrée de Mohamed Salah (1-0, 3e), les Reds ont laissé filer la victoire dans le temps additionnel (1-1, 90e+4), alors qu'ils pouvaient provisoirement remonter à la quatrième place de Premier League, qualificative pour la C1. 

L’Allemand s’est ensuite interrogé sur la place de son équipe dans cette compétition : "Si nous jouons comme ça et qu'on ne tue pas des matches comme celui-là, pourquoi devrait-on disputer la Ligue des champions ? (...) Nous voulons mériter la Ligue des Champions et nous ne voulons pas venir et être prétentieux, on veut la mériter, mais avec des résultats comme celui-là, on ne la mérite pas."

"Tout était à portée de main et il suffisait de le ramasser. C'est tout proche d'être inacceptable (comme résultat), mais il faut l'accepter malgré tout", s'est encore emporté Klopp, avant d'ajouter : “La règle d'or du football est que tu ferais mieux de profiter de tes occasions. C'est ce qu'on n'a pas fait et c'est pour ça que Newcastle mérite son point."

Manque de réalisme des Reds

Malgré 22 tirs dont 9 cadrés, contre 7 tirs et 4 cadrés pour les Magpies, ces derniers ont réussi à revenir in extremis. "Ils marquent un but qui est annulé une première fois - on a eu de la chance avec la VAR - mais on n'a même pas profité de ce cadeau, on leur en a offert un autre et ça a fini à 1-1", a-t-il raconté, en référence au but refusé pour une main à Callum Wilson quelques secondes avant que Joe Willock n'arrache l'égalisation.

Un résultat d'autant plus embarrassant après que les Reds ont soutenu un temps le projet de Super Ligue qui imaginait une compétition européenne où Liverpool et 14 autres équipes de top niveau européen auraient eu une place assurée parmi les 20 participants, année après année. Liverpool, qui avait finalement abandonné le projet mardi, avec 5 autres équipes anglaises impliquées, avait fait face à la colère des supporters en arrivant au stade, avec des banderoles hostiles à Fenway Sports Group, le groupe américain propriétaire du club.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.