Cet article date de plus d'un an.

Arsenal : Mikel Arteta pourrait être le successeur d'Unaï Emery

Au lendemain de la claque reçue ce dimanche face à Manchester City (3-0), les dirigeants d'Arsenal, toujours en quête d'un entraîneur, ce seraient justement penchés sur un membre du staff des Citizens. En effet, l'ancien Gunners Mikel Arteta, actuel adjoint de Pep Guardiola à Manchester, serait le mieux placé pour rejoindre le banc d'Arsenal.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 3 min.

Un proverbe tibétain dit : "Un ennemi dangereux deviendra un allié si l'on sait s'y prendre". Il semblerait que les dirigeants d'Arsenal se soient inspirés de ce dicton pour trouver leur prochain entraîneur. Ce dimanche, Freddie Ljungberg coach des Gunners par intérim depuis le limogeage d'Unaï Emery fin novembre, n'a pas pu enrayer la crise, en encaissant un cinglant revers : 3-0 à domicile face à Manchester City

La réaction du club londonien n'a pas traîné puisque quelques heures après cette énième débâcle, des dirigeants d'Arsenal se seraient rendus au domicile de Mikel Arteta, l'adjoint de Pep Guardiola à Manchester City, pour lui proposer de revenir au club en tant qu'entraîneur. Selon le Daily Mail qui publie des photos de ce rendez-vous, l'entretien aurait duré 2h30 et se serait terminé ce lundi à 1h20 du matin. L'Espagnol serait d'ailleurs très motivé pour entraîner les Gunners précise le journal britannique, et voudrait rejoindre le banc d'Arsenal "dès maintenant". 

Un choix pas anodin 

Si les dirigeants d'Arsenal se tournent aujourd'hui vers Mikel Arteta pour succéder à Unaï Emery, ce n'est pas par hasard. L'Espagnol est toujours resté en bons termes avec son ancien club, pour qui il a disputé 150 matches, les derniers de sa carrière de joueur, entre 2011 et 2016. Durant ces 5 saisons, le Basque s'est imposé comme un taulier de l'entre-jeu d'Arsenal, dont il a été nommé vice-capitaine en 2012, après le départ de Robin Van Persie, puis capitaine entre 2014 et 2016.

C'est justement en 2016, que l'Espagnol a choisi de mettre un terme à sa carrière de joueur et de rejoindre le staff de Manchester City dans la foulée, en tant qu'adjoint de Pep Guardiola. Une décision qui avait déjoué beaucoup de pronostics et qui avait même surpris le principal intéressé. "L’opportunité de rejoindre Pep Guardiola et son équipe a été une occasion surprenante pour moi et je suis incroyablement excité par cette perspective", déclarait-il en 2016.

Pour autant, son aura est restée quasi-intacte à Londres, jusqu'à le propulser au statut de successeur potentiel d'Arsène Wenger en 2018. Arteta était même adoubé par Wenger lui-même. "Il a toutes les qualités pour ce poste, oui. C'était un leader et il a une réelle passion pour le jeu. Il connaît bien le club, il sait ce qui est important, il était capitaine du club. Alors, pourquoi pas ?" avait déclaré l'Alsacien après son départ. Finalement l'Espagnol avait choisi de rester sur le banc des Citizens, et les Gunners s'étaient tournés vers Unaï Emery. Un an et demi plus tard, les débats sont relancés.

"Il est prêt à entraîner" selon Guardiola

Après trois saisons concluantes sur le banc des Citizens, certains auraient bien vu Arteta prendre le relais comme entraîneur principal au départ de Guardiola. Seulement voilà, ce départ n'est pas encore d'actualité et l'entrevue de dimanche avec les dirigeants d'Arsenal pourrait faire pencher la balance. Surtout qu'il y a quelques jours, Pep Guardiola a plutôt ouvert la porte à un départ de l'Espagnol. "Il est prêt à entraîner. S'il a une offre, c'est bien qu'il l'accepte. Je pense qu'il est prêt.", a déclaré le coach de City. 

Pour autant l'entraîneur des Sky Blues n'a pas poussé son adjoint vers la sortie. "J'espère qu'il va rester jusqu'à la fin de l'exercice, mais je ne sais pas ce qui va arriver. Je ne suis pas du genre à mettre un pistolet sur la tempe de mes joueurs ou de mon staff pour leur dire quoi faire", a-t-il ajouté. En attendant, il est certain que les photographies du directeur général d'Arsenal, Vinai Venkatesham, au domicile d'Arteta n'ont pas plu du côté de Manchester. Le club aurait d'ailleurs demandé à l'Espagnol de clarifier la situation sur son avenir selon Sky Sports. Le suspense ne devrait donc pas s'éterniser à Londres. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Premier League

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.