Cet article date de plus d'un an.

Premier League : Manchester City enfonce un peu plus Arsenal

A la faveur d'une performance majuscule de Kevin De Bruyne, impliqué sur les trois buts de son équipe lors de la seule première période, Manchester City s'est facilement débarrassé d'Arsenal (0-3). Les Citizens mettent ainsi la pression sur Leicester, revenant à quatre points du dauphin de Premier League. De leur côté, les Gunners enchaînent une nouvelle sortie de route qui plonge le club londonien dans la crise, et la rapproche de la deuxième partie de tableau.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 2 min.

Les Gunners ont obtenu ce qu’ils méritaient : les sifflets de l’Emirates. Incapable d’obtenir plus d’une victoire lors de leurs douze dernières apparitions toutes compétitions confondues, Arsenal a cette fois été complètement dépassé par la puissance de frappe de Manchester City (3-0). Incapables de contenir la fougue des Citizens, les joueurs de Fredrik Ljunberg continuent de creuser vers la seconde partie de tableau du championnat anglais. Et ce dimanche après-midi, une personne n’y a pas été étrangère : Kevin De Bruyne. L’international belge a éclaboussé la pelouse londonienne de sa classe en inscrivant un doublé et délivrant une passe décisive durant la seule première période, propulsant dans le même temps la formation de Pep Guardiola à quatre points de la place de dauphin, détenue par Leicester.

Le festival De Bruyne

Pourtant, l’occasion était vraiment belle pour les Gunners, qui auraient bien eu besoin de se racheter devant leurs supporters après leur succession de contre-performances. Mais au lieu de cela, Arsenal a continué de se montrer ridicule, s’offrant en pâture à des Citizens qui n’attendaient que cela. La fulgurance de Martinelli pour lancer le match, s’offrant un face à face avec Ederson dès la 33e seconde du match n’a finalement été qu’un coup d’épée dans l’eau, et le plus grand fait d'armes du club londonien ce dimanche.

Car dès l’action qui a suivi, c’est bien Manchester City qui s’est offert l’ouverture du score. D’une demi-volée du droit en pleine lucarne, Kevin De Bruyne allait trouver la lucarne de Bernd Leno (2e) pour démarrer ce qui allait se transformer en festival. Une dizaine de minutes plus tard, c’est encore l’international belge qui a profité du laxisme défensif des Gunners pour déposer un centre parfait dans les pieds de Raheem Sterling, qui n’avait plus qu’à ouvrir son pied pour inscrire le but du break (15e).

Alors que les travées de l’Emirates commençaient à gronder devant l’incapacité de ses joueurs à se montrer dangereux, Kevin De Bruyne en a profité pour asséner le coup de grâce : un enroulé du gauche, à l'image de ce que faisait un certain Robben, ne laissant aucune chance à Bernd Leno, dépité des défaillances de sa défense qui durent depuis bien trop longtemps déjà.

Incapables du moindre sursaut d’orgueil sur l'intégralité de la seconde période, Arsenal a terminé la rencontre en faisant le dos rond, histoire que cette débâcle ne vire pas au pugilat. De leur côté, les protégés de Pep Guardiola ont logiquement décidé de ne pas forcer afin de garder leurs forces pour leur importantissime duel de la semaine prochaine. Manchester City accueillera en effet Everton ce samedi, pour tenter de revenir à un point des Foxes, actuels dauphins de Premier League.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Premier League

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.