Cet article date de plus de huit ans.

Pourquoi battre la France n'est qu'une formalité pour l'Espagne

Vous qui cliquez ici, abandonnez tout espoir : la France va se faire éliminer par les Espagnols, c'est une évidence. Voici pourquoi.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Des supporters espagnols encouragent leur équipe lors du match contre la Croatie, le 18 juin à Gdansk (Pologne). (GABRIEL BOUYS / AFP)

Qui ne voudrait pas y croire ? Une équipe de France héroïque, qui éliminerait samedi 23 juin les champions du monde et d'Europe en titre, archi-favoris de cet Euro 2012, au terme d'un quart de finale âpre et disputé. L'image serait belle, et les Bleus effaceraient d'un coup de baguette magique l'humiliation infligée par la Suède lors du dernier match de poules.

Seulement voilà : ça n'arrivera pas. L'Espagne va battre la France à plate couture, et les Bleus vont faire leur valise, dépités. FTVi vous dit pourquoi.

D'abord parce que l'Espagne est bien plus expérimentée que la France. En moyenne, chaque joueur de la Roja a joué 46 matchs internationaux, ce qui en fait l'équipe la plus aguerrie de la compétition. C'est deux fois plus que les Bleus de Laurent Blanc, qui affichent chacun une moyenne de 24 sélections, selon l'outil statistique mis en ligne par l'UEFA. La France est ainsi la deuxième équipe la moins expérimentée de l'Euro.

Parce que sur le terrain, les Espagnols se connaissent par cœur. Outre leur plus grand nombre de sélections, les membres de l'équipe nationale espagnole ont l'habitude de jouer ensemble ou les uns contre les autres en club. Sur les onze joueurs alignés par le sélectionneur Vicente Del Bosque le 10 juin contre l'Italie, neuf évoluent soit au FC Barcelone, soit au Real Madrid. Plus facile pour se trouver sur tapis vert. Tout l'inverse de Laurent Blanc, qui n'a pour l'instant jamais fait débuter deux joueurs venant du même club lors de cet Euro.

Parce que, quand la France marque un but, l'Espagne en plante deux. Les Espagnols sont en effet ceux qui font le plus trembler les filets lors de ce tournoi, avec six buts inscrits en trois matchs. Côté français, le manque d'efficacité de Benzema devant le but se fait sentir, puisque les Bleus n'ont planté que trois pions en autant de matchs. Les joueurs de Laurent Blanc devront notamment craindre le retour en forme de Fernando Torres : l'attaquant de Chelsea a inscrit un doublé face à l'Irlande. Voici le premier de ses deux buts :

Les Français ne s'y trompent pas, et redoutent tout particulièrement l'avant-centre espagnol. Son partenaire à Chelsea, Florent Malouda, est formel : "Fernando a très bien terminé la saison. (...) Il a envie de démontrer qu'il est l'un des meilleurs attaquants au monde, et l'Euro est la vitrine parfaite pour cela. (...) Il va être une menace, car il est capable de mettre deux ou trois buts et de bouger une défense à lui tout seul". Au moins, c'est clair.

Parce que les Espagnols en ont marre que la France soit leur chat noir. En match officiel, la Roja n'a plus battu la France depuis 30 ans, rappelle 20minutes.fr. Xavi et ses amis auront à cœur de laver cet affront samedi.

Enfin, parce que tout le monde en est convaincu. Le meilleur moyen de le constater est encore de comparer les cotes proposées par les sites de paris en ligne. Une victoire de la France rapporte en moyenne 2,5 fois plus qu'une qualification espagnole. Si même l'argent le dit...

Vous n'êtes pas d'accord avec cette analyse ? Pas de problème : en bons hypocrites, nous vous expliquons pourquoi les Bleus vont battre l'Espagne.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.