Info franceinfo "Tentatives d'extorsion" sur Paul Pogba : le frère, les amis d'enfance et le marabout... Ce que le joueur a dit aux policiers

Au cours de différentes auditions, le joueur de l'équipe de France dit avoir été piégé par des amis d'enfance et deux hommes cagoulés armés de fusils d'assaut. Une bande qui lui réclamait plusieurs millions, et dont ferait partie son frère Mathias Pogba. 

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
Paul Pogba (Juventus), pendant le match amical de pré-saison entre la Juventus A et la Juventus U23 le 4 août 2022 à Villar Perosa près de Turin, en Italie. (ALBERTO GANDOLFO / NURPHOTO)

Une enquête pour "tentatives d'extorsion en bande organisée" sur Paul Pogba est ouverte depuis le 3 août 2022 en France, a indiqué le parquet de Paris lundi 29 août, confirmant une information de franceinfo. Après les "révélations" promises samedi par son frère Mathias Pogba sur les réseaux sociaux, le champion du monde 2018 se dit victime de menaces et de tentative d'extorsion de la part de celui-ci et d'amis d'enfance. Franceinfo vous révèle ce qu'il a dit aux policiers.

Au cours de différentes auditions, Paul Pogba a pu confier aux enquêteurs de l'Office central de lutte contre le crime organisé qu'il avait notamment été piégé par des amis d'enfance et deux hommes cagoulés armés de fusils d'assaut. Selon lui, la bande lui réclamait 13 millions d'euros et l'a plusieurs fois intimidé depuis, jusqu'au centre d'entraînement de la Juventus de Turin, où il affirme aux policiers avoir reconnu son frère Mathias Pogba parmi les suspects.

Mathias Pogba parmi les maîtres-chanteurs du joueur

Les 25 et 29 mars derniers, alors que l'équipe de France de football recevait la Côte d'Ivoire et l'Afrique du Sud en match amical, Paul Pogba en a profité pour aller rendre visite à sa famille à Lagny-sur-Marne (Seine-et-Marne). Des amis l'ont alors entraîné dans un appartement à Paris, où ils lui ont reproché de ne pas les avoir aidé financièrement depuis qu'il était devenu joueur professionnel. Parmi eux, deux hommes armés lui ont donc réclamé 13 millions d'euros pour "service rendu", en assurant l'avoir protégé en toute discrétion pendant 13 ans.

Le champion du monde 2018 a assuré aux enquêteurs avoir revu plusieurs fois ses maîtres chanteurs, notamment en avril à Manchester, puis en juillet au centre d'entraînement de la Juventus de Turin avec laquelle il venait de s'engager. C'est à Turin qu'il a reconnu son frère Mathias, avec lequel il entretient des relations conflictuelles, parmi les personnes qu'il accuse de l'intimider. Après cet épisode, Paul Pogba s'est rapproché des avocats de son club qui ont décidé de prévenir la police.

Les déclarations de Mathias Pogba, "pas une surprise" pour le clan Pogba 

Lors de ses auditions, le joueur de la Juve a expliqué aux enquêteurs de la Direction centrale de la police judiciaire avoir toujours été proche de ses amis d'enfance et qu'il n'avait jamais hésité à les aider financièrement quand ils étaient dans le besoin, jusqu'au mois de janvier dernier, lorsqu'il a exclu de son domicile un ami qu'il hébergeait à Manchester. Il venait alors de se rendre compte que ce dernier s'était servi de sa carte de crédit pour lui voler 200 000 euros.

Ce dimanche, les avocats de Paul Pogba ont estimé, dans un communiqué que la direction des sports de Radio France a pu consulter, que "les déclarations récentes de Mathias Pogba sur les réseaux sociaux ne sont malheureusement pas une surprise". Samedi, le grand frère de Paul Pogba promettait effectivement des "révélations explosives" sur le joueur de la Juve, ainsi que sur son agente Rafaela Pimenta et son coéquipier en équipe de France Kylian Mbappé.

Le nom de l'attaquant du Paris Saint-Germain semble apparaître dans cette affaire bien malgré lui. Paul Pogba a confié aux policiers avoir déjà payé un marabout de son entourage, pour se protéger de blessures. Et selon l'international, les maîtres chanteurs menacent de se servir d'une clef USB, avec des messages qui lui sont attribués où il demande à ce marabout de jeter "un sort", à la fois sur ses adversaires et sur ses coéquipiers, dont Kylian Mbappé. Au cours des auditions, Paul Pogba a démenti avoir fait une telle demande.

Mathias Pogba, lui, mentionne Kylian Mbappé dans une série de tweets, dimanche : il cite l'article de franceinfo et s'adresse à l'attaquant du PSG :
"Kylian, à présent tu comprends ? J'ai rien de négatif contre toi, mes dires sont pour ton bien".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Paul Pogba

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.