Ligue 1 : un Olympique de Marseille remanié bute sur Angers dans le choc du haut de tableau

Jorge Sampaoli avait effectué sept changements par rapport à la dernière rencontre à Rennes.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Angers et l'OM se neutralisent pour le compte de la 7e journée de Ligue 1. (JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP)

Dans une journée de championnat très prolifique en buts (32 buts en 10 matches), le choc entre le deuxième au classement, Marseille, et le troisième, Angers, a été la seule rencontre à accoucher d’un score nul et vierge. Après une première mi-temps pauvre en occasions, les attaquants des deux équipes ont manqué de justesse. Côté phocéen, Jorge Sampaoli avaient effectué de nombreux changements pour faire souffler ses troupes.

Alors que l’OM, européen, enchaînait un quatrième match en onze jours, le technicien argentin avait décidé de titulariser Amine Harit, Luis Henrique, Jordan Amavi, Gerson, Valentin Rongier, Duje Caleta-Car et Bouba Kamara, soit sept changements par rapport à la dernière rencontre face au Stade Rennais (victoire 2-0) Et face à Angers, les absents, dont Dimitri Payet, ont manqué. Le Réunionnais, décisif sur trois de ses quatre rencontres de championnat cette saison (3 buts et une passe décisive), n’était pas sur la feuille de match en raison d’une blessure à la cuisse. 

Les remplacements n'ont pas payé 

Les Marseillais ont disputé une rencontre en dessous de leurs standards cette saison, avec seulement un tir cadré sur six tentatives. Dans une première mi-temps équilibrée, les deux équipes n’avaient même tiré qu’une seule fois chacune au but adverse, en partie à cause d’un manque de justesse dans les centres.

En seconde période, les entrées de Konrad De La Fuente, Cengiz Ünder et Mattéo Guendouzi n’ont pas permis à l’OM de se montrer beaucoup plus dangereux, hormis sur un duel entre Bamba Dieng et Paul Bernardoni, remporté par le gardien du SCO (83e). Au contraire, les entrants angevins, Billal Brahimi et Mohamed-Ali Cho ont apporté plus de percussion à leur équipe, qui a pris l’ascendant sans pour autant marquer. 

Après un beau début de saison entaché par une déconvenue face à Nantes le week-end dernier (4-1), les Angevins ont pris un bon point face à une équipe marseillaise en pleine bourre depuis l’entame du championnat. Les Phocéens, dont certains manquaient de rythme, ne sont pas parvenus à trouver la faille face à un bloc assez bas, mais ils restent invaincus en championnat et conservent leur place de dauphin du PSG, qui s'envole au classement grâce à sa victoire in extremis face à Metz.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers OM

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.