Cet article date de plus d'un an.

En images Les 30 ans de la victoire de l'OM en Ligue des champions : à jamais les premiers

Article rédigé par Luc Sares, franceinfo: sport
France Télévisions - Rédaction Sport
Publié
Temps de lecture : 1 min
Le 26 mai 1993, à Munich, Marseille devient le premier club français à remporter la Ligue des champions. Un sacre pour l'histoire, car l'OM reste le seul représentant français à avoir son nom au palmarès.

Le 26 mai 1993 à Munich, deux ans après sa défaite contre l'Etoile Rouge de Belgrade en finale de la Coupe des clubs champions au terme de la séance des tirs au but, l'OM est de nouveau en finale de la plus grande compétition européenne, rebaptisée Ligue des champions. Et cette fois, c'est l'AC Milan qui se présente sur la route des Marseillais. Au bout d'un match indécis, grâce à un seul but inscrit par Basile Boli de la tête, l'équipe de Bernard Tapie devient la première formation française à soulever la "coupe aux grandes oreilles". 30 ans après cette finale historique, revivez cette soirée en images.

Avant cette finale, le président de l'OM Bernard Tapie aux côtés de Silvio Berlusconi, l'iconique président de l'AC Milan, qui a amené les Rossoneri au sommet. (GEORGES GOBET / AFP)
Pour affronter l'AC Milan, favori de cette finale de Ligue des champions, l'entraîneur de l'OM Raymond Goethals décide de s'appuyer sur un système dense en 5-2-3. Debout, de gauche à droite : Fabien Barthez, Franck Sauzée, Marcel Desailly, Rudi Völler, Basile Boli. Accroupi, de gauche à droite : Jocelyn Angloma, Abedi Pelé, Didier Deschamps, Alen Boksic, Jean-Jacques Eydelie et Eric Di Meco. (GEORGES GOBET / AFP)
Dans les buts, le jeune Fabien Barthez a la confiance de "Raymond-la-science", le coach marseillais. A 22 ans, il sera l'une des révélations de cette finale, tenant en échec l'attaque milanaise du triple Ballon d'or, Marco Van Basten. (PATRICK HERTZOG / AFP)
Pendant la première période, l'OM souffre sous les assauts répétés de l'AC Milan à l'image du capitaine milanais Franco Baresi, costaud devant Abedi Pelé. (PATRICK HERTZOG / AFP)
A la demi-heure de jeu, Basile Boli demande le changement à cause d'une gêne à la cuisse gauche. Le président de l'OM Bernard Tapie ordonne que le défenseur central reste sur la pelouse. A la 44e minute, sur un corner d'Abedi Pelé, l'international français s'élève dans les airs et inscrit de la tête l'unique but de la rencontre, pour l'éternité. (GARRO THIERRY / LA PROVENCE)
Ancien chouchou du stade Vélodrome où il a passé six saisons, Jean-Pierre Papin est dans le camp d'en face, mais ne peut rien pour éviter la défaite du Milan AC face à l'OM. (Patrick HERTZOG / AFP)
Il est un peu plus de 22 heures, l'OM devient le premier club français à remporter la Ligue des champions. Le buteur, Basile Boli, vient célébrer cette victoire historique avec les 25 000 supporters marseillais ayant fait le déplacement à Munich. Cette fois pas de larmes comme après la défaite en finale deux ans plus tôt à Bari. (GEORGES GOBET / AFP)
En difficulté dans cette finale, le milieu de terrain Didier Deschamps devient le premier capitaine d'une équipe française à soulever une Coupe d'Europe. Il en gagnera une seconde avec la Juventus Turin en 1996. (GEORGES GOBET / AFP)
Le 1er juin, les champions célèbrent leur titre européen sur le Vieux-Port à Marseille. Les joueurs phocéens sont accueillis en héros par les dizaines de milliers de supporters venus pour communier avec les vainqueurs. (BEATRICE PINOT / AFP)
Porté en triomphe au stade Vélodrome par ses joueurs, et notamment Didier Deschamps, Bernard Tapie est au sommet de l'Europe, avant de commencer une chute vertigineuse à la suite de l'affaire VA-OM. (TSCHAEN / SIPA)

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.