Tour des clubs de Ligue 1 : Lyon mise sur le mix entre expérience et jeunesse pour retrouver l'Europe

Jusqu'à la reprise du championnat de Ligue 1, le week-end du 5 août, franceinfo: sport vous présente chacun des vingt clubs.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 4 min.
Les joueurs de l'OL lors de leur victoire 2-0 en amical face à Feyenoord, le 24 juillet 2022 à Rotterdam. (GEERT VAN ERVEN / ORANGE PICTURES / DPPI via AFP)

Avec le retour de deux anciens de la maison, le renfort d'un international et – pour l'instant – le maintien de son joueur star, l'Olympique Lyonnais vise ouvertement une place dans le top 3 en fin de saison. D'autant plus que les Gones vont avoir un calendrier allégé en 2022-2023, la faute à l'absence de qualification européenne. Les hommes de Peter Bosz sont engagés dans une année de transition. Reste à faire en sorte que le mix entre joueurs d'expérience et jeunes pousses du meilleur centre de formation de France soit opérationnel.

L'objectif : retrouver la Ligue des champions

À la lumière de la saison chaotique traversée l'an passé par l'OL, l'ambition de renouer avec la C1 en fin de saison peut sembler trop élevée. Sur l'ensemble de l'exercice 2021-2022 en Ligue 1, jamais le club lyonnais n'a figuré plus haut que la sixième place au classement. Les bases sont posées.

Bien entendu, plusieurs éléments peuvent l'expliquer, notamment l'arrivée d'un nouveau coach et l'accent mis sur la campagne de Ligue Europa – terminée par une humiliation à domicile en quarts de finale face à West Ham (0-3). Alors qu'est-ce qui aurait soudainement changé dans le Rhône pour espérer rejouer la reine des compétitions européennes ?

Déjà, Lyon a comme atout dans sa manche l'absence de distraction en dehors du championnat. Sans coupes d'Europe à disputer, le calendrier s'allège et cela peut permettre de viser haut sur le plan national. Ensuite, l'effectif n'a pas (encore ?) été bouleversé. Hormis le départ de Léo Dubois et les retours de prêts de Tanguy Ndombélé (Tottenham) et Emerson (Chelsea), l'OL a préservé ses acquis. Maxence Caqueret a prolongé, Lucas Paqueta est toujours là, Tetê et la pépite Castello Lukeba aussi...

Même mieux, Jean-Michel Aulas est parvenu à convaincre deux glorieux anciens, Alexandre Lacazette et Corentin Tolisso, de revenir donner un coup de main. Et plus récemment c'est l'international argentin Nicolas Tagliafico (40 sélections) qui a rejoint les rangs, tout comme le prometteur milieu de terrain Johann Lepenant,19 ans, en provenance de Caen.

L'opération "reconquête" vendue par le président rhodanien semble en marche. Avec l'appui d'un nouvel actionnaire majoritaire à ses côtés, l'Américain John Textor, l'OL a des arguments à faire valoir cette saison. Mais le directeur du recrutement Bruno Cheyrou a bien précisé, récemment, que l'équilibre de l'équipe pouvait encore être modifié avec d'autres départs en août.

Le joueur à suivre : Moussa Dembélé, profession buteur

Le capitaine de l'OL la saison dernière a vu débarquer la bouche en coeur le "général" Lacazette pour le concurrencer à la pointe de l'attaque, et cela même si le board lyonnais et Peter Bosz s'acharnent à préciser que "les deux peuvent évoluer ensemble devant". Toujours est-il que l'attaquant formé au PSG ne compte pas baisser les bras si vite. Ce serait oublier que la saison dernière, c'est lui qui a maintenu les siens à flot en Ligue 1, avec 19 réalisations au compteur.

Meilleur buteur du club, comme en 2019-2020 (16 unités) et en 2018-2019 (15 unités), Moussa Dembélé est toujours le repère, le phare qui guide dans la nuit même par avis de tempête. Sous contrat jusqu'en juin 2023, l'avant-centre de 26 ans devrait profiter de ce qui est peut-être sa dernière saison avec Lyon pour montrer que, avec ou sans le brassard, il faudra quand même compter sur lui.

La recrue : Corentin Tolisso, l'équation à plusieurs inconnues

Alors que la piste menant à son compère Lacazette se réchauffait sérieusement en début d'été, les supporters lyonnais blaguaient à demi-mots en anticipant un deuxième retour, celui de Corentin Tolisso. Quelques semaines plus tard, la farce n'en était plus une et le milieu de terrain de 27 ans paraphait un contrat de cinq ans avec son club formateur.

Bardé de trophées avec le Bayern (cinq championnats, une Ligue des champions, deux coupes d'Allemagne, une coupe du monde des clubs...), le champion du monde 2018 est à un tournant de sa carrière. Ses blessures à répétition en ont fait une opération risquée mais à moindre coût pour l'OL. Toujours est-il que si le natif de Tarare retrouve ne serait-ce qu'un peu du niveau de jeu qui lui a valu un transfert en grandes pompes chez le géant bavarois en 2017, l'entrejeu lyonnais n'en sera que meilleur.

Le XI type

 

Le onze type de l'équipe de l'Olympique Lyonnais pour la saison 2022-2023. (demivolee.com)

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers OL

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.