Cet article date de plus d'un an.

Mise en retrait de Noël Le Graët : "Si l'état des lieux n'est pas bon, il faudra qu'il se retire", estime Franck Lebœuf

Le comité exécutif de la Fédération française de football a acté, mercredi, la mise en retrait de Noël Le Graët de ses fonctions de président.
Article rédigé par franceinfo
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min
Noël Le Graët, président de fédération française de football, à Guingamp le 24 septembre 2022. (NICOLAS CREACH / MAXPPP)

"Si l'état des lieux n'est pas bon, il faudra qu'il se retire", a déclaré mercredi 11 janvier sur franceinfo Franck Lebœuf,  champion du monde de football 1998, après la mise en retrait de Noël Le Graët, le président de la Fédération française de football, jusqu'à la jusqu’à la communication définitive de l’audit diligenté par le ministère des Sports, et dans l’attente de son analyse par le Comité exécutif de la FFF. 

>> Football : quatre questions sur la mise en retrait de Noël Le Graët de la présidence de la FFF

L'ancien footballeur estime qu'il est "bon de faire une pause" alors que "nous sommes dans la dictature de l'urgence". "De faire état de la présomption d'innocence, c'est un bon pas vers la sagesse", ajoute-t-il. 

"Voyons ce qu'il [Noël Le Graët] a fait, comment il l'a gérée [la FFF]. Seul le comité exécutif est juge", a poursuivi Franck Lebœuf. "Les dérapages sur l'homophobie, le racisme, sur Zidane, se succèdent et une sortie de route plus grande est possible. Faisons en sorte que ça ne traîne pas", a-t-il terminé. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.