Mort de Michel Hidalgo : Michel Platini salue "quelqu'un de gentil, de merveilleux", "notre grand frère"

"Michel a eu beaucoup plus d'importance pour le football français que les simples résultats de matchs", a salué sur franceinfo l'ancien capitaine de l'équipe de France Michel Platini.

L\'équipe de France, aux côtés de leur sélectionneur Michel Hidalgo, le 27 juin 1984, après avoir gagné la finale de l\'Euro au Parc des princes à Paris.
L'équipe de France, aux côtés de leur sélectionneur Michel Hidalgo, le 27 juin 1984, après avoir gagné la finale de l'Euro au Parc des princes à Paris. (AFP)

Michel Hidalgo "était quelqu'un de gentil, de merveilleux, de pédagogue, quelqu'un qui est notre grand frère ou notre grand papa", décrit jeudi 26 mars sur franceinfo Michel Platini, ancien capitaine de l'équipe de France, après la mort de l'ancien sélectionneur à l'âge de 87 ans.

>> Mort de Michel Hidalgo : "C'était vraiment un amoureux, un passionné du football", se souvient Alain Giresse

Michel Platini se souvient d'un sélectionneur qui a "recréé" le football français. "On a été champions d'Europe [en 1984], mais l'histoire de Michel ne s'est pas limitée à simplement un seul titre. Il a été important pour le football français", raconte l'ancien joueur.

Michel Hidalgo ne se résume pas simplement au sélectionneur. Il a été aussi l'homme qui a recréé, dans les années 1970, le football français.Michel Platinià franceinfo

"Après des années et des années de déconfiture, le football français est reparti. Indépendamment de tous les matchs qu'on a fait, de tous les résultats et du sélectionneur, Michel a eu beaucoup plus d'importance pour le football français que les simples résultats de matchs", salue Michel Platini.

"Notre grand papa"

"Il est devenu sélectionneur en 1976", se souvient Michel Platini. "Sa première sélection correspond avec la mienne, et on a été ensemble sur tous les matchs de l'équipe de France ensemble. On a pu découvrir l'entraîneur et surtout l'homme qui était quelqu'un de gentil, de merveilleux, de pédagogue, quelqu'un qui est notre grand frère ou notre grand papa", raconte l'ancien footballeur.

C'était quelqu'un qui était là pour nous aider, pour nous parler, qui nous aimait, qui était pédagogue, et puis c'est quelqu'un qui nous laissait vivre, jouer, improviser.Michel Platinià franceinfo

"Il a créé l'équipe, et puis après, à nous de nous débrouiller. On a essayé de le faire le mieux possible", évoque l'ancien capitaine de l'équipe de France. Selon lui, "Michel Hidalgo a essayé, en fonction de son style de jeu, d'imprimer à l'équipe de France la même technique, la même façon de jouer du beau jeu. Le football français n'existait pas dans ces années là, et Michel a été le porte parole de tout le monde, et notamment des footballeurs". Président de l'UNFP, Michel Hidalgo a ensuite a créé le syndicat avec Just Fontaine notamment : "C'étaient des précurseurs. C'étaient des gens qui ont créé tout le football qu'on connaît aujourd'hui et qui ont été importants pour notre histoire."

Michel Hidalgo a entraîné l'équipe de France de football de 1976 à 1984. Il a qualifié les Bleus pour la phase finale de la Coupe du monde en 1978 en Argentine. Il a apporté le premier titre de l'histoire des Bleus avec la victoire lors de l'Euro 1984 organisé en France. Son parcours de sélectionneur a également été marqué par la défaite en demi-finale de la Coupe du monde 1986 face à l'Allemagne. C'était à Séville, en Espagne. Il a participé à l'éclosion de toute une génération d'internationaux, Michel Platini, Maxime Bossis, Alain Giresse, Bernard Lacombe.