Cet article date de plus de sept ans.

Match de préparation au Mondial : le Paraguay contient les Bleus

L'équipe de France et le Paraguay n'ont pas réussi à se départager dimanche soir à Nice (1-1). Les Bleus ont buté contre une équipe solide et rugueuse, à deux semaines de leur entrée en lice au Mondial brésilien. Le secteur offensif, emmené par Olivier Giroud et Mathieu Valbuena, puis par un Griezmann buteur, a été intéressant.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
 (Mathieu Valbuena, le meilleur Bleu du match encore dimanche © Reuters/Philippe Laurenson)

Bien sûr, il était entendu que les Bleus ne gagneraient pas leurs trois matchs de préparation au Mondial sur le score de 4-0, comme mardi dernier face à la Norvège. Mais dimanche soir, à l'Allianz Riviera de Nice, l'équipe de France non seulement n'a pas inscrit quatre buts, mais elle a également concédé le match nul, 1-1 face aux Paraguayens, non qualifiés pour la Coupe du Monde au Brésil.

Globalement dominateurs, les Bleus n'ont pas réussi à concrétiser leurs nombreuses occasions en première période, Loïc Rémy ou Olivier Giroud ne trouvant pas le cadre sur leurs tentatives. Freinés par des Paraguayens accrocheurs et rugueux, bien différents des faibles Norvégiens rencontrés au stade de France, les hommes de Didier Deschamps ont longtemps buté sur un mur.

Valbuena intenable, Griezmann libérateur

Dès le début de la seconde période, le Marseillais Mathieu Valbuena a haussé son niveau de jeu. Appels incessants, orientation impeccable, centres, combinaisons... Déjà meilleur Bleu mardi dernier, il a impressionné une nouvelle fois, combinant de multiples fois avec le Gunner Olivier Giroud. Il est désormais indispensable sur le front de l'attaque française, qui s'est globalement montrée performante, avec un Loïc Rémy en forme, qui montre à chaque fois tout l'impact qu'il peut apporter, qu'il soit titulaire ou remplaçant.

Mais la lumière est venue d'Antoine Griezmann, entré en cours de jeu. Le joueur de la Real Sociedad a enroulé sa frappe, à la 82e minute, trouvant le petit filet et l'ouverture dans un match cadenassé. Malheureusement, sept minutes plus tard, les Paraguayens égalisaient par Victor Caceres.

Quels enseignements à tirer ?

Un résultat nul, face à des Sud-Américains hargneux et sous une pluie battante, n'est en soi pas un résultat catastrophique. Les Bleus pourront simplement s'en vouloir d'avoir mis fin à l'invincibilité de leurs gardiens, qui durait depuis trois matchs, depuis le barrage retour des éliminatoires face à l'Ukraine en novembre dernier. Il reste encore un match de préparation, dimanche prochain contre la Jamaïque à Lille, avant de s'envoler pour le Brésil, où le Mondial commencera le 15 juin face au Honduras pour les Bleus.

Si Karim Benzema et Raphaël Varane pourraient effectuer leurs premiers pas en match à cette occasion, ce ne sera probablement pas le cas pour Franck Ribéry, qui souffre toujours du dos. L'état de santé de l'attaquant vedette inquiète, même si officiellement sa participation à la Coupe du Monde n'est pas remise en cause. Le feuilleton pourrait se prolonger.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Foot

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.