Lyon-Zagreb: une avalanche de buts... et de soupçons

Après la victoire de l'Olympique lyonnais 7 buts à 1 contre le Dinamo Zagreb mercredi en Ligue des champions, la presse espagnole évoque la possibilité d'un match truqué.

Les joueurs de l\'Olympique lyonnais célèbrent leur victoire 7 buts à 1 contre le Dinamo Zagreb, le 7 décembre 2011 à Zagreb (Croatie).
Les joueurs de l'Olympique lyonnais célèbrent leur victoire 7 buts à 1 contre le Dinamo Zagreb, le 7 décembre 2011 à Zagreb (Croatie). (HRVOJE POLAN / AFP)

Contre toute attente, l'Olympique lyonnais s'est qualifié pour les 8es de finales de la Ligue des champions en écrasant le Dinamo Zagreb 7 buts à 1. Si la presse française dans son ensemble célèbre l'exploit des Lyonnais, les journaux espagnols n'hésitent pas à parler de match truqué, comme le relève Rue89.

Un défenseur croate à l'attitude étonnante

"Ce qui est sûr, c'est que nous avons vu des actions étranges pendant le match", explique le journal sportif As. Et le journaliste espagnol de citer en exemple le troisième but de l'équipe lyonnaise. Sur l'action, Vida, l'un des défenseurs de Zagreb, rate un contrôle pourtant facile. Jimmy Briand récupère le ballon et trouve Bafétimbi Gomis qui marque.

FTVi / CANAL +

L'attitude du défenseur croate après le cinquième but est également étrange. Le journal remarque que Vida adresse un clin d'œil à Gomis.

FTVI / CANAL +

De son côté, Marca, un autre journal sportif ibérique, s'interroge sur "une victoire pour le moins suspecte".

Un arbitrage contestable dans l'autre match du groupe

Comme le signale notre journaliste Pierre Godon, l'arbitrage du match Ajax Amsterdam-Real Madrid mercredi soir est loin d'être irréprochable. L'Ajax, adversaire direct des Lyonnais pour la qualification, s'est vu refuser deux buts apparemment tout à fait valables contre les Espagnols du Real. S'ils avaient été accordés, l'Olympique lyonnais aurait été éliminé.

• Un club à la réputation sulfureuse

Ce n'est pas la première fois que le Dinamo est soupçonné de truquer ses matchs. Comme le détaille Rue89, la police allemande a ouvert une enquête sur trois matchs suspects : la défaite 3-0 du club croate contre Arsenal en 2006, sa victoire en finale de la Coupe de Croatie en 2009 et celle contre le club roumain de Timisoara, toujours en 2009. 

Pour un club de football, truquer un match n'est pas seulement un moyen d'améliorer ses résultats sportifs. Cela permet également de gagner de l'argent grâce aux paris. Et les soupçons pourraient ne pas en rester à ce stade. L'entraîneur de l'Ajax Amsterdam, Frank de Boer, a estimé que l'UEFA devait "enquêter sur ce qui s'est passé à Zagreb".

Du côté de l'Autorité française de régulation des jeux en ligne (Arjel), on explique que des vérifications sur les paris sont en cours, tout en soulignant qu'il s'agit d'une procédure classique pour tout résultat sportif exceptionnel.