Vidéos Ligue 1 : explosion de joie dans les rues de Lille, malgré le couvre-feu, pour le titre de champion du Losc

Après le sacre de leur club, des milliers de Lillois sont descendus dans les rues de la ville pour fêter ce titre de champion de France.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Des supporters du Losc dans les rues de Lille, le 23 mai 2021. (FRANCOIS LO PRESTI / AFP)

"Il faut fêter ça, c'est un moment où on peut enfin se rassembler." Bravant le couvre-feu, des milliers de supporters ont célébré dimanche 23 mai sur la Grand-Place de Lille le sacre du Losc, devenu champion de France de football pour la quatrième fois de son histoire.

D'abord empêchés d'atteindre la Grand-Place par un important barrage policier, de premiers groupes de supporters se sont amassés à ses abords, agitant écharpes et drapeaux aux couleurs de leur équipe, dans le halo rouge des fumigènes et sous les déflagrations de pétards. "On est les champions ! On est les champions !", "Qui ne saute pas n'est pas Lillois !", ont chanté les fêtards en direction des policiers, visés aussi par des huées.

Sept personnes interpellées

Après un détour par une rue adjacente, la foule, grossissant sans cesse, est finalement entrée sur la Grand-Place, sans entrave policière, en chantant We are the Champions et Freed from Desire et en dansant dans une ambiance festive et bon enfant, au son d'une enceinte portable et de tirs de feux d'artifice. La statue de femme dominant la place sur la "colonne de la déesse" était revêtue d'une écharpe aux couleurs du Losc.

Dans toute la ville, les automobilistes ont aussi pris les rues, tous klaxons dehors. "Ça fait dix ans qu'on attendait ça (...) Le contexte est particulier mais on fait avec, il faut fêter ça, c'est un moment où on peut enfin se rassembler, ça fait du bien ! En tant que jeune, c'était difficile cette année. Là, on vit tous la même chose, c'est l'éclate", jubile Clément, 22 ans, sous une immense affiche aux couleurs du Losc déployée sur la façade du quotidien régional La Voix du Nord. Dans la foule, certains portent des masques, d'autres non, mais pas question de distanciation physique. 

Sept personnes ont été interpellées durant ces festivités, a annoncé la préfecture du Nord. Parmi elles, une est poursuivie pour "tentative d'homicide sur les forces de l'ordre au moyen d'un véhicule", trois pour des jets de projectiles, deux pour des feux de poubelle et une pour "détention d'engins pyrotechniques". Vingt personnes, dont trois ont dû être transférées à l'hôpital, ont également été prises en charge par la protection civile.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Lille OSC

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.