OM-Galatasaray : "Notre équipe mérite six points", enrage Jorge Sampaoli

Tenus en échec par Galatasaray malgré une grosse domination lors de la deuxième journée de Ligue Europa, les Marseillais nourrissent des regrets à l'image de leur entraîneur Jorge Sampaoli.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Le bouillant entraîneur marseillais Jorge Sampaoli déçu par ses deux matches nuls en Ligue Europa. (BURAK AKBULUT / ANADOLU AGENCY)

Jorge Sampaoli, entraîneur de l'OM, en conférence de presse : "L'équipe a tout donné. C'était un peu confus dans la sortie de balle, il nous manquait un peu de positionnement devant. Je suis content quand même. Malgré ces efforts, on n'a pas gagné. On a été supérieurs contre Moscou et Galatasaray. Je pense que notre équipe mérite six points ce soir. [Sur le penalty invalidé] L'arbitre était très proche de l'action, il s'est servi ensuite de la VAR pour prendre la décision. Moi je ne m'occupe pas de ces décisions, je m'occupe du terrain et des joueurs. [Sur Cengiz Ünder] Ünder a été meilleur en deuxième mi-temps. C'est un joueur fondamental pour nous qui donne beaucoup d'espace à l'équipe."

Alvaro Gonzalez, défenseur de l'OM, en conférence de presse : "On a joué pour gagner aujourd'hui. On avait tout le temps le ballon, on a fait les choses qu'on fait toute la semaine. Après le football c'est comme ça. Les matchs nuls, ce n'est pas ce qu'on veut mais on continue. On a fait les choses bien, comme contre le Lokomotiv. On aurait pu faire un peu plus pour marquer le deuxième but à Moscou. Aujourd'hui on a fait des bonnes choses, ils ont beaucoup fermé le jeu, ils ne se sont pas créé d'occasions. On était tranquilles dans le match mais le but n'est pas arrivé. [Sur la suite de la compétition] On doit être tranquilles, on a joué deux matchs. On a été supérieurs au Lokomotiv et à Galatasaray. Il reste quatre matchs. Si on continue comme ça, la victoire va arriver. À Rome, on va faire les choses comme aujourd'hui et on va gagner."

Berkan Kutlu, milieu de terrain de Galatasaray, en conférence de presse : "Je voudrais féliciter l'équipe et tous les coéquipiers. Techniquement, on a essayé de perdre le moins de ballons possibles. Avec le coach, ce qu'on s'est dit reste entre nous. (...) Aujourd'hui c'était un match très important, dans une atmosphère à laquelle on s'est adaptés, notamment quand le jeu a été arrêté."

Fatih Terim, entraîneur de Galatasaray : "Oui c'est vrai que c'était un match à l'extérieur assez difficile. On a pu attaquer trouver des espaces en première mi-temps, mais Marseille attaque sur une zone large avec des joueurs comme Cengiz ou Payet. On a bien fermé le centre, on n'a pas donné beaucoup d'occasions à notre adversaire. En deuxième période, on a essayé d'empêcher leur pressing. Marseille a de bons joueurs, ce n'est pas facile d'affronter une équipe comme ça. Nous sommes une équipe assez jeune, il faut qu’on évite certaines pertes de balle. Je pense qu’un jeu efficace va apporter des buts, on doit encore travailler sur ça. [Sur les incidents] Nos supporters sont importants pour nous, surtout à l’extérieur. Je leur ai demandé rester calme, ils m’ont écouté et sont restés calmes."

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Ligue Europa

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.