OM - Atlético : une rencontre sous haute surveillance

Plus de 11 000 supporters marseillais ont fait le déplacement jusqu'au stade lyonnais, un millier de Madrilènes. Un dispositif de sécurité renforcé a été mis en place pour éviter tout débordement.

Voir la vidéo
France 3

Les supporters marseillais arrivent au stade sous haute sécurité; tout autour de l'enceinte rhodanienne, plus d'un millier de gendarmes et policiers sont chargés du maintien de l'ordre. Une présence dissuasive diversement appréciée. "Nous on vient, on gagne, et on s'en va. On ne vient pas casser", précise un supporter marseillais. Ce supporter madrilène, lui, "préfère qu'ils soient là, c'est mieux, au moins c'est rassurant."

Le match des tribunes a commencé

Aux abords du stade, l'ambiance est bon enfant entre supporters des deux camps. Plus tôt dans l'après-midi, place Bellecour, en plein coeur de Lyon (Rhône), un dispositif de contrôle du même type avait été déployé. Les autorités redoutent une chose : que les fans marseillais viennent à Lyon pour en découdre avec leurs homologues lyonnais. Mais cet après-midi dans la ville, l'ambiance était surtout festive. À 1h30 du coup d'envoi, les fans marseillais et madrilènes continuent de converger vers le stade. Le match des tribunes a d'ores et déjà débuté.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des supporters de l\'Olympique de Marseille au stade Vélodrome, à Marseille (Bouches-du-Rhône), le 26 avril 2018.
Des supporters de l'Olympique de Marseille au stade Vélodrome, à Marseille (Bouches-du-Rhône), le 26 avril 2018. (BORIS HORVAT / AFP)