Ligue Europa : Edinson Cavani, une doublure de luxe qui s'est muée en premier rôle pour envoyer Manchester United en finale

Comme à l’aller, Edinson Cavani a inscrit un doublé et porté les Red Devils en demi-finale retour de Ligue Europa jeudi soir, malgré la défaite contre l’AS Rome (3-2).

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
Edinson Cavani célèbre son deuxième but lors de la demi-finale retour de Ligue Europa contre l'AS Rome le 6 mai 2021. (GIUSEPPE MAFFIA / NURPHOTO)

Dans la ville éternelle, Edinson Cavani a confirmé sa nouvelle jeunesse en demi-finale retour de Ligue Europa sur la pelouse du Stadio Olimpico, jeudi 6 mai.

Déjà auteur d'un doublé et de trois passes décisives la semaine passée lors du match aller, l'ancien attaquant du Paris Saint-Germain a remis ça sur le terrain de l'AS Rome, confirmant que le joueur en forme du côté de Manchester United, c'est bien lui. Peu de temps avant la mi-temps, l'Uruguayen, lancé en profondeur, a d'abord expédié un missile pour ouvrir le score. En seconde période, il a profité d'un superbe centre de Bruno Fernandes pour égaliser d'une tête piquée.

Si cela n'a pas suffi aux siens pour l'emporter (victoire 3-2 de l'AS Rome), ça a permis aux Red Devils d'éviter de se faire peur. Vainqueur 6-2 à l'aller, Manchester United avait en effet un large matelas d'avance à l'heure du retour, mais sans ce doublé de Cavani, les Mancuniens auraient eu des sueurs froides en fin de match, alors qu'un 4-0 aurait qualifié les Romains.

Deux doublés historiques

Mais en cette fin de saison, le Matador – en souffrance depuis son arrivée à Manchester – marche sur l'eau, et il a de nouveau été impérial à Rome. Son doublé est d'ailleurs tout sauf anecdotique puisqu'il s'agit du premier joueur à marquer deux buts à l'aller et au retour dans une demi-finale européenne depuis Klaus Allofs en 1986 avec Cologne. A l'époque, Cavani n'était même pas né.

Un doublé historique donc, tout sauf étonnant pour un joueur enfin épargné par les blessures, et qui retrouve son rendement ces dernières semaines. L'ancien Parisien reste ainsi sur deux buts en trois matches de championnat, sans compter son doublé et ses trois passes décisives lors de la demi-finale aller. Ce qui porte son total à 12 réalisations pour 5 passes décisives toutes compétitions confondues. Pas mal pour celui qui, à 34 ans, n'est considéré que comme une doublure à Manchester. Ce qui pourrait d'ailleurs le pousser vers le sortie, lui qui souhaiterait finir sa carrière en Amérique du Sud.

L'appel du pied de Boca Juniors

En Argentine, le mythique club de Boca Juniors serait d'ailleurs sur les rangs. Mais le départ de Cavani, en fin de contrat en juin prochain, n'est pas encore acté. Et ses performances récentes vont plutôt dans le sens d'une prolongation. Même si Roy Keane, légende du club, s'est poistionné contre au micro de Sky Sport : "Si vous comptez sur Cavani l'année prochaine pour que United remporte à nouveau des titres de champion, oubliez-le. Il sera un attaquant d'appoint et il ne voudra pas être un attaquant d'appoint, c'est pourquoi il ne signera pas un nouveau contrat."

Une issue qu'espère bien éviter l'entraîneur mancunien, Ole Gunnar Solskjaer, qui déclarait après le match aller : "Il connaît mes sentiments, il sait que j'adorerais l'avoir pour une autre année. Nous en avons parlé. Je comprends que cette année a été très difficile, mais je lui ai promis qu'Old Trafford et Manchester sont un endroit différent avec les fans dans le stade. Je fais de mon mieux, j'espère que nous pourrons arriver à la finale et qu'il pourra rester ici une autre année." La première partie du souhait est exaucée, place à la deuxième.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Ligue Europa

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.