Cet article date de plus d'un an.

Ligue Europa : 6e titre pour Séville, vainqueur en série

Grâce à sa victoire face à l’Inter-Milan en finale de Ligue Europa (3-2), Séville remporte son sixième titre en autant de finales. À Cologne, Luuk de Jong, auteur d’un doublé de la tête, a donné un peu plus de saveur au record des Andalous.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 3 min.
Jesus Navas, déjà vainqueur en 2006 et 2007, soulève sa troisième Ligue Europa. (LARS BARON / POOL)

Et à la fin, c’est Séville qui gagne. Après un doublé (2005/06-2006/07) puis un triplé (2013/14, 2014/15 et 2015/16) dans la compétition, les Andalous ont remporté leur sixième titre en Ligue Europa. Ils se sont imposés grâce deux buts de Luuk de Jong et un retourné acrobatique de Diego Carlos dévié par le malheureux Romelu Lukaku.

De Jong, héros de Cologne

Si les vainqueurs sont Espagnols et le dernier buteur Belge, le héros est Néerlandais. Grâce son premier doublé sévillan, Luuk de Jong a permis à Séville d’égaliser (1-1, 12e) puis de prendre l’avantage face à l’Inter Milan (2-1, 33e). L’attaquant est ainsi devenu le premier joueur de l’histoire à inscrire deux buts de la tête en finale de Ligue Europa depuis sa création, en 2009. Sur la première, il a devancé Diego Godin en plongeant à sept mètres, sur un centre de son capitaine Jesus Navas (12e). Sur la deuxième, lors d’une phase de domination des Andalous, il sauté plus haut que Roberto Gagliardini au second poteau, avant de lober Samir Handanovic d’une tête croisée (33e).

Un autre homme s’est envolé dans le ciel de Cologne, en fin de rencontre. Diego Carlos a en effet armé un ciseau acrobatique dévié par Romelu Lukaku dans les cages de l’Inter (3-2, 74e). Un contre son camp terrible qui a scellé la victoire des Sévillans. Héros de la soirée, Luuk de Jong était remplaçant pendant tout le "Final 8", où Youssef En-Nesyri lui était préféré. Il avait obtenu sa titularisation en finale grâce à son but salvateur en fin de match face à Manchester United, en demi-finale (2-1, 78e). Son capitaine, Jesus Navas, était déjà au centre. 

Lukaku, des records pour rien

Avant d'inscrire un but contre son camp, Romelu Lukaku était l'autre attaquant était en vue, dans cette finale. Il a en effet inscrit le premier but, sur un penalty qu’il a provoqué (1-0, 5e). À la faute, pris par la vitesse et la puissance de l’attaquant, Diego Carlos a concédé un penalty pour le troisième match consécutif de Ligue Europa. Au-delà des buts, le nerazzurro est à l’origine de l’égalisation interiste en fin de première période (2-2, 36e). Il provoque en effet un coup franc déposé par Marcelo Brozović sur la tête de Diego Godin, cinq minutes après le doublé de Luuk de Jong (36e). Après la réponse de Séville à l’Inter, l’Inter avait donc répondu à Séville.

En deuxième période, Lukaku a eu l’occasion de redonner l’avantage aux Italiens mais il a perdu son duel face à Yassine Bounou, sur une nouvelle projection rapide des joueurs d’Antonio Conte (65e). Lancé dans le dos de la défense, il n’est pas parvenu à ajuster le gardien marocain. En marquant en première période, Romelu Lukaku est toutefois entré dans l’histoire de l’Inter Milan. Avec 34 réalisations cette saison, il a égalé un record détenu par le Ronaldo brésilien. Il datait de la saison 1997/98, lors du dernier titre en C3 de l’Inter Milan. Ce but lui permet également de donner plus d’ampleur à un autre de ses records, puisqu’il avait déjà marqué lors de ces dix derniers matches de Ligue Europa.

L'Inter, neuf ans sans trophée

Mais au lieu de délivrer les siens, Lukaku les a punis. Cela fait désormais neuf ans que l'Inter n'a plus soulevé le moindre trophée, depuis une coupe d'Italie en 2011. L'année d'avant, il s'était imposé en Ligue des champions (2009-2010) et était entraîné par José Mourinho. Une éternité.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Ligue Europa

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.