Ligue des nations : retour gagnant pour Marie-Antoinette Katoto après un an et demi de convalescence

Absente depuis sa blessure aux ligaments croisés du genou droit à l'Euro 2022, l'attaquante a fait son retour en équipe de France, vendredi, entrant en jeu et marquant face à l'Autriche.
Article rédigé par Gabriel Joly, franceinfo: sport - envoyé spécial à Rennes
France Télévisions - Rédaction Sport
Publié
Temps de lecture : 4 min
Marie-Antoinette Katoto (au centre), félicitée par Griedge Mbock et Amandine Henry, après son but contre l'Autriche, le 1er décembre 2023 en Ligue des nations. (DAMIEN MEYER / AFP)

Un retour couronné de succès. Pour sa première cape internationale depuis le 14 juillet 2022 et sa rupture des ligaments croisés du genou droit qui l'a tenue écartée des terrains pendant plus d'un an, Marie-Antoinette Katoto a retrouvé la sélection mais aussi le chemin des filets, vendredi 1er décembre à Rennes. L'attaquante du Paris Saint-Germain a inscrit le troisième but français lors de la victoire contre l'Autriche (3-0), en reprenant de la tête un corner de Selma Bacha.

Rentrée à la mi-temps, l'attaquante parisienne Marie-Antoinette Katoto effectue un retour gagnant en équipe de France en inscrivant le troisième but français. Grâce à une splendide tête décroisée sur un corner de Selma Bacha, Katoto permet aux Bleues de se diriger vers le Final Four de la Ligue des Nations. -
Ligue des Nations : le retour gagnant de Marie-Antoinette Katoto pour le 3-0 Rentrée à la mi-temps, l'attaquante parisienne Marie-Antoinette Katoto effectue un retour gagnant en équipe de France en inscrivant le troisième but français. Grâce à une splendide tête décroisée sur un corner de Selma Bacha, Katoto permet aux Bleues de se diriger vers le Final Four de la Ligue des Nations. - ()

"On s'est parlé avant le match avec Selma et le destin a fait que c'est elle qui me dépose une galette. Elle a fait le plus dur, je n'avais plus qu'à finir", a savouré la joueuse de 25 ans en zone mixte. Son large sourire au moment de la célébration de son but, fêté avec toutes ses coéquipières dans la clameur rennaise, a été à la fois l'image marquante de la soirée et un événement d'une importance énorme pour l'intéressée.

Pas encore à 100 % mais déjà décisive

Avant le coup d'envoi, son nom avait clairement été scandé par les tribunes du Roazhon Park –contrairement à certaines de ses partenaires – au moment de la présentation des équipes, mais Marie-Antoinette Katoto avait pris place sur le banc en début de partie. Malgré "une hésitation" d'Hervé Renard pour la titulariser, la Parisienne a finalement remplacé Kadidiatou Diani, en toute discrétion à la pause.

"On sait qu'elle n'est pas à 100 % mais c'est bien de regoûter au niveau international. Il y a une marche entre le championnat, la Ligue des champions et les matchs internationaux. Cela lui permet de mesurer aussi les progrès qu'il lui reste à faire", a jugé le sélectionneur en conférence de presse. Pour autant, celle qui estimait encore cette semaine qu'elle n'atteindrait pas son pic de forme "avant février-mars" a livré quarante-cinq minutes de très bonne facture pour ses premiers pas avec les Bleues depuis le dernier Euro. Souvent recherchée au cœur du jeu, "MAK" a été le point de fixation qui a permis à ses partenaires de prendre l'espace dans le dos des Autrichiennes.

"Je pense qu'il n'y a pas besoin de trop parler avec Marie. Elle sent le jeu et j'essaie de m'adapter à elle. C'est une joueuse qui sait garder les ballons, on l'a très bien vu ce soir et elle est capable d'apporter dans la surface. On est complémentaires et j'espère qu'on va pouvoir continuer à aider toutes les deux l'équipe", a estimé Eugénie Le Sommer, qui a glissé sur l'aile droite après l'entrée de la Parisienne.

"J'ai besoin de jouer et je vais continuer de travailler"

Pour la principale intéressée, qui compte désormais un bilan impressionnant de 27 buts en 33 sélections, ce retour est "une belle étape de franchie". "Il y a beaucoup de nouveautés et j'avais un peu perdu mes repères mais cela s'est bien passé avec le staff et les joueuses. Je n'étais pas vraiment préparée à être ici aussi tôt mais je suis vraiment contente. Le coach a tout fait pour me mettre en confiance, il a beaucoup, beaucoup, communiqué avec moi et je pense qu'inconsciemment cela m'a aidée", a-t-elle rapporté après la rencontre.

Convoquée pour la première fois en équipe de France depuis son retour de blessure, l'attaquante parisienne Marie-Antoinette se livre sur son retour mais aussi sur la première partie de saison de son club, le PSG. -
Ligue des Nations : "je suis encore loin de ce que je peux faire" Marie-Antoinette Katoto se livre pour son retour en équipe de France Convoquée pour la première fois en équipe de France depuis son retour de blessure, l'attaquante parisienne Marie-Antoinette se livre sur son retour mais aussi sur la première partie de saison de son club, le PSG. - ()

Tandis que l'équipe de France s'est qualifiée pour le Final Four de la Ligue des nations avec sa victoire, Hervé Renard a annoncé qu'il ferait "vraisemblablement tourner" mardi prochain contre le Portugal, dans un match sans enjeu. Remplaçante aujourd'hui, Marie-Antoinette Katoto pourrait donc enchaîner. "Je joue énormément depuis que je suis revenue, a-t-elle commenté d'un ton qui laissait paraître un certain étonnement. Mais ce n'est pas plus mal. J'en ai besoin et je vais continuer de travailler. Je ne me casse pas la tête sur la pression, les statistiques, les matchs. J'essaie de retrouver mes sensations." En pleine possession de ses moyens, la buteuse de 25 ans pourrait bien redevenir un élément incontournable des Bleues d'ici aux Jeux olympiques.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.