Cet article date de plus de deux ans.

Equipe de France : quand Adil Rami vante les mérites de son soldat Benjamin Pavard

"Physiquement, les Allemands étaient plus frais que nous, notre Coupe du monde a fini plus tard qu'eux. On savait qu'ils étaient revanchards par rapport à leur Coupe du monde, face à leur public ils avaient à cœur de gagner, nous aussi on avait envie de gagner, a assuré Benjamin Pavard. C'est un bon point de pris ici en Allemagne, on a fait preuve de solidarité. On voit que ce n'est pas parce qu'on est champions du monde qu'on lâche." Et il sait de quoi il parle... Le défenseur de Chelsea Antonio Rüdiger a volontairement laissé traîner ses crampons sur la gorge du jeune défenseur.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : < 1 min.
 (SAEED KHAN / AFP)

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.