Match PSG-Basaksehir : Demba Ba, un joueur engagé contre le racisme

Après les propos racistes tenus par un arbitre, mardi 8 décembre, lors du match PSG-Basaksehir, une fronde a été menée par l'international sénégalais Demba Ba, qui a fédéré tous les joueurs. 

France 3

Ce face-à-face fera du match PSG-Basaksehir, qui s'est tenu mardi 8 décembre, un moment inédit dans l'histoire du football. "Vous ne dites jamais 'ce blanc', vous dites 'cet homme'. Alors quand vous parlez d'un homme noir, pourquoi vous dites 'ce Noir' ?", a lancé Demba Ba, joueur franco-sénégalais du club d'Istanbul. Quelques minutes plus tôt, le quatrième arbitre de la rencontre avait désigné le coach adjoint du Basaksehir, Pierre Webó, par sa couleur de peau. "Pourquoi vous dites 'negro' ?", a-t-il protesté. L'arbitre s'est défendu en avançant que la définition du mot roumain "negru" était "noir".

"Un certain sens de l'injustice"

Menés par Demba Ba, les joueurs des deux équipes ont alors quitté le terrain. Son intervention n'étonne pas Alain Michel, son ancien entraîneur du FC Rouen, où il a commencé sa carrière : "Ça ne m'a pas surpris parce qu'il a toujours eu un certain sens de l'injustice, il était très rassembleur dans une équipe. Il était déjà engagé, convaincu, généreux". Son engagement contre le racisme ne date pas d'hier : il y a deux ans, il a lui-même été victime d'insultes racistes sur le terrain lorsqu'il jouait à Shanghai. "En tant que sportifs, nous avons un pouvoir que nous ne connaissons même pas. Si on se rassemble et on parle, les choses changent", a-t-il twitté en août dernier. 

Demba Ba, joueur du club turc d\'Istanbul Basaksehir, demande aux Parisiens de ne pas reprendre la rencontre de Ligue des Champions, après l\'incident à caractère raciste au Parc des Princes (Paris), le 8 décembre 2020.
Demba Ba, joueur du club turc d'Istanbul Basaksehir, demande aux Parisiens de ne pas reprendre la rencontre de Ligue des Champions, après l'incident à caractère raciste au Parc des Princes (Paris), le 8 décembre 2020. (FRANCK FIFE / AFP)