Ligue des champions : "N’empêchons pas le bonheur de la vie, n’empêchons pas les jeunes de faire la fête", demande le sociologue Jean Viard

Le sociologue appelle à "limiter au maximum" les contaminations mais estime qu'on ne pourra de toute façon pas empêcher les jeunes de faire la fête.

Le sociologue Jean Viard, le 22 novembre 2012, à Marseille.
Le sociologue Jean Viard, le 22 novembre 2012, à Marseille. (ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP)

"N’empêchons pas le bonheur de la vie, n’empêchons pas les jeunes de faire la fête", a demandé le sociologue Jean Viard dimanche 23 aout sur franceinfo à quelques heures de la finale de la Ligue des champions entre le PSG et le Bayern Munich. "On va tout faire pour respecter les gestes barrières et puis, à des moments, on ne les gardera pas, il va y avoir quelques centaines de contaminations en plus mais une société c’est aussi de la vie, de l’amour, du désir, on ne peut pas mourir guéri", a également déclaré Jean Viard.

>> DIRECT. Ligue des champions : suivez notre live sur la finale PSG-Bayern Munich

Le sociologue appelle à "limiter au maximum" les contaminations mais estime qu'on ne pourra de toute façon pas empêcher les jeunes de faire la fête. "Laissons-leur un peu d’air car c’est très dangereux que la jeunesse n’ait pas d’air." Pour lui, ''les jeunes ont été géniaux depuis six mois parce que c'est pas rigolo d'être jeune, de pas pouvoir sortir, dans les quartiers de ne pas pouvoir partir en vacances".

Au sujet des éventuels débordements qui pourraient avoir lieu à l'issue du match et des tensions entre les Français supporteurs ou non du PSG, Jean Viard dit que ça ne lui fait "pas peur qu’il y ait un peu de tensions autour du foot. A la fois on s’aime, on est pareil mais on est un peu différent (...) Disons qu’on fait la guerre par un moyen sportif et sympathique".