Ligue des champions : le Shakhtar Donetsk élimine Monaco et rejoint la phase de groupes au terme d’un match à rebondissements

Malgré une première période en contrôle, les Monégasques n'ont pu faire mieux que match nul (2-2 après prolongation) face aux Ukrainiens, échouant ainsi à se qualifier pour la phase de groupes de la Ligue des champions après une défaite 0-1 au match aller.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
Le but du Shakhtar Donetsk a permis aux Ukrainiens de pousser les Monégasques dans les prolongations.  (STANISLAV VEDMIDL / DEFODI / SIPA)

Ils étaient au bord du précipice en Ukraine. Et le miracle a failli se produire. Mais les Monégasques ont laissé filer leur dernière chance de qualification pour la phase de groupes de la Ligue des champions, mercredi 25 août, lors du barrage retour. Après leur défaite 1-0 en principauté le 17 août, les joueurs de Niko Kovac n'ont pu faire mieux que 2-2 face au Shakhtar Donetsk en Ukraine.

Pourtant, l’histoire avait bien commencé. Dominants d’entrée, les Monégasques ont mis en place un pressing incroyable, retrouvant un bloc compact et percutant, égaré depuis quelques semaines, et donc synonyme d’efficacité. Dès les premières minutes, ils ont tout de suite montré un autre visage que celui de la semaine dernière, plus agressif, plus dominateur, plus à l’initiative.

La domination des Monégasques...

Dès le début de la rencontre, ils ont mis en difficulté les Ukrainiens grâce au bon pressing des joueurs offensifs. Les "Mineurs" ne sont pas parvenus à sortir du quadrillage parfait de l’ASM, qui proposait une qualité de jeu bien supérieure à son adversaire du soir. Comme éteints, les Ukrainiens n’ont jamais pu mettre en place leurs offensives.

Cette domination s’est concrétisée avec un doublé du capitaine monégasque, Wissam Ben Yedder, qui a retrouvé la flamme après des semaines de disette offensive. Alors que la frappe de Kevin Volland fut repoussée par le gardien Andriy Pyatov, Wissam Ben Yedder s’est frayé un chemin au sein de la défense ukrainienne, et sur une volée opportuniste, a ouvert le score à la 17e minute en faveur de Monaco. Puis, dans ce même élan, l’international français a inscrit, quelques minutes plus tard, sur une volée du pied gauche un doublé (39e).

... avant le coup de massue

Mais le vent a tourné en seconde période, les Ukrainiens retrouvant du poil de la bête. Si les Monégasques ont maintenu une belle intensité pour conserver leur avance et leur billet virtuel pour la phase de groupes, ils ont toutefois un peu plus peiné, manquant de réalisme dans le dernier quart d’heure du temps réglementaire. Les joueurs du Rocher ont perdu le ballon beaucoup plus et plus vite, face à des Ukrainiens tentant le tout pour le tout jusqu’à parvenir à inscrire leur premier but dans ce match, grâce à une belle frappe au premier poteau de Marlos (74e). Ce but a rabattu les cartes, ramenant les deux clubs à égalité sur l’ensemble des deux matchs.

Une fin de match tendue pour les deux équipes, qui n’a connu son épilogue qu’en prolongation avec un deuxième but en faveur du Shakhtar, inscrit par Ruben Aguilar (114e) contre son camp. Un deuxième but qui s’est transformé en qualification pour la phase de groupes de la Ligue des champions. Si les 25 000 spectateurs du stade ont laissé exploser leur joie, le scénario est terrible pour les Monégasques, largement dominateurs dans tous les compartiments du jeu. Le Shakhtar a marqué deux fois en ne cadrant qu'à une seule reprise, quand les Monégasques, eux, ont cadré sept fois en neuf tentatives.

L'expérience européenne a fait la différence

A la fin, c'est l'expérience européenne du club ukrainien qui a parlé. Le Shakhtar Donetsk n’a en effet raté qu’une seule fois la phase de groupes de la Ligue des champions depuis 2010. C'était en 2016-2017. De leur côté, les joueurs du club princier confirment ainsi une triste statistique : ils ne se sont jamais qualifiés en compétition européenne après avoir perdu le match aller à domicile. Après cette défaite, Monaco encore l'occasion de se qualifier pour la Ligue des champions. Cette saison, seuls le PSG et le LOSC représenteront la France en C1, pendant que l'ASM disputera la Ligue Europa. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Ligue des champions

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.