Ligue des champions : le FC Barcelone en déroute sur la pelouse de Benfica

Totalement dépassés, les joueurs du Barça ont sombré mercredi sur la pelouse de Benfica (0-3). Les Catalans ont perdu leurs deux premiers matchs de groupe.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Frenkie de Jong lors de la défaite du FC Barcelone sur la pelouse de Benfica, le 29 septembre (PEDRO FIUZA / NURPHOTO)

Le FC Barcelone n’aime décidément pas l’Estadio da Luz. Le 14 août 2020, les Catalans s’y font gifler par le Bayern Munich en quarts de finale du Final 8 de la Ligue des champions lors d’une déroute historique (2-8). Ce mercredi 29 septembre, c’est toujours dans l’Estadio da Luz mais cette fois face à Benfica que le Barça a tendu la joue pour subir une deuxième défaite trois buts à zéro (0-3) après son revers à domicile face au Bayern lors de la première journée (0-3).

Dépités, les joueurs de Ronald Koeman se sont rapidement éclipsés de la pelouse au coup de sifflet final. Pour la première fois depuis l’introduction des phases de groupes en Ligue des champions, lors de la saison 1991-1992, le Barça a perdu ses deux premiers matchs de poule. Et il faut remonter à la saison 2000-2001 pour voir le club catalan perdre deux matchs de suite dans la compétition.

Ter Stegen fébrile

Deux statistiques qui en disent long sur l’état de décrépitude dans lequel se trouve aujourd’hui le Barça, soulagé le week-end dernier de s’être imposé face à Levante (3-0) en Liga. Ce mercredi soir, face aux Portugais du Benfica, tout est allé de travers. La défense a été apathique, à l’image du premier but inscrit au bout de trois minutes de jeu par Darwin Nunez (3e).

D’habitude si serein dans les cages, Marc-André Ter Stegen a fait passer un frisson à sa défense au retour des vestiaires, sur une sortie totalement ratée au niveau du rond central. Mais Nunez n’a pas profité de l’offrande (52e). L’attaquant uruguayen de Benfica a bien inscrit un doublé une vingtaine de minutes plus tard sur penalty (79e) alors que Rafa Silva avait doublé la mise (69e).

Koeman sur la sellette ?

Nerveux, les Barcelonais ont même terminé la rencontre à dix contre onze après l’exclusion d’Eric Garcia (87e). Au-delà du résultat catastrophique, c’est le manque de réaction des joueurs barcelonais qui inquiète. Sur la pelouse de l’Estadio da Luz, ce mercredi soir, les Blaugrana n’ont cadré qu’une seule frappe, la seule en deux matchs face à Benfica et le Bayern. Trop imprécis, les Barcelonais auraient pu égaliser sans l’intervention miraculeuse de Lucas Verissimo alors que le gardien du Benfica était battu (11e).

À part ça, c’est à peu près tout. Malgré son invincibilité en championnat en ce début de saison (3 victoires et 3 nuls), le FC Barcelone semble malade et Ronald Koeman, présent au club depuis août 2020, n'apparaît pas comme l’homme de la situation pour guérir cette équipe. Sauf que pour la direction du Barça, les options sont limitées. Les médias espagnols rappellent constamment que Koeman est sur la sellette, mais en proie à des dettes colossales, le club catalan se doit d’y réfléchir à deux fois avant de mettre un terme au contrat de l’entraîneur néerlandais, qui prendra fin en juin prochain. Une nouvelle fois, le Barça se retrouve dos au mur.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Ligue des champions

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.