Ligue des champions : Le Bayern s'impose difficilement à Moscou, l'Inter concède le nul à Donetsk 

Le Bayern Munich et l’Inter ont tous deux connu des difficultés lors de la deuxième journée de Ligue des champions. Les Allemands ont tout de même réussi à s’imposer en Russie, face au Lokomotiv Moscou, à l’issue d’une rencontre animée (2-1). Quant aux Italiens, ils ont concédé un deuxième match nul sur le terrain des Ukrainiens du Chakhtar Donetsk (0-0).
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Auteur du deuxième but d'un Bayern malmené, Kimmich a libéré les siens (MAXIM SHIPENKOV / POOL)

Bousculés. Les champions d’Europe ont eu bien du mal à s’imposer au sein d’une RZA Arena surchauffée. La faute à des Russes surmotivés et proches de marquer dès les premières minutes de la rencontre sur une tête de Smolov (3e). Si Goretzka a ensuite coupé un centre en extension de Pavard au premier poteau, permettant aux Allemands de prendre l’avantage (1-0, 13e), cela n’a pas découragé les joueurs de Marko Nikolic

Le Bayern, qui a trouvé la barre par l’intermédiaire de Coman (25e), après que Lewandowski a raté une énorme occasion de la tête (8e), a rarement été autant malmené. Le Lokomotiv est d’ailleurs revenu à égalité au terme d’un énième départ de Zé Luis à la limite du hors jeu, dans le dos des défenseurs bavarois. Servi par le Capverdien, Miranchuk a fait exploser l’enceinte moscovite (1-1, 70e). Quelques minutes avant, l'arbitre avait sifflé un pénalty pour une faute sur Lewandowski avant de se raviser (64e). Et alors que les Russes continuaient de pousser, Kimmich les a punis d’une volée croisée chirurgicale (2-1, 79e).

Ni Zé Luis, qui a oublié Zhemaletdinov avant de rater le cadre (77e), ni la frappe trop écrasée de ce même Zhemaletdinov (80e), ou celle contrée de Krychowiak (90e+4), n’auront ensuite permis aux Russes de concrétiser leur belle prestation. Malmené (12 occasions et 15 tirs concédés), le Bayern continue sa chasse aux points (6/6) après une deuxième victoire en autant de journées dans le Groupe A.

L'Inter en manque de réalisme

Également en Europe de l’Est, l’Inter a été malmené mais n’a pas trouvé la solution face à une équipe du Chakhtar Donetsk bien organisée (0-0). Les Italiens ont pourtant eu des opportunités, notamment en première période, où ils ont trouvé la barre transversale des Ukrainiens à deux reprises. Une volée de Barella (17e) puis une frappe déviée de Lukaku (42e) ont en effet frappé les montants de la Donbass Arena. Entre temps, l’Italien a raté une deuxième occasion en deux minutes, du gauche (18e), tandis que le Belge, de la tête (22e), puis Martinez, du droit (23e), n’ont pas réussi à tromper le jeune Trubin (19 ans).

Bis repetita en seconde période. Lautaro a d’abord raté une énorme occasion lorsqu’il n’a pas réussi à reprendre une lourde frappe repoussée de Brozovic (54e). Vidal, ensuite, esseulé sur corner, a envoyé une tête au-dessus (57e). Les joueurs d’Antonio Conte ont même failli être punis en fin de match lorsque Young a manqué une passe en retrait (84e). Après avoir intercepté le ballon, Tete n’a toutefois pas réussi à servir Taison, esseulé au point de penalty. L'Inter concède donc son deuxième match nul après celui face au Borussia Mönchengladbach. Le Chakhtar reste quant à lui en tête du groupe B, pour le moment, grâce à sa victoire inaugurale sur le terrain du Real Madrid.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Ligue des champions

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.