Ligue des champions : cinq choses à savoir sur Joshua Kimmich, l'homme à tout faire du Bayern Munich

Le Bayern Munich va affronter le Paris Saint-Germain lors du quart de finale retour de la Ligue des champions, mardi 13 avril. Performant à l'aller, Joshua Kimmich est l'une des pièces maîtresses du club bavarois. Voici cinq choses à savoir sur l'Allemand.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 5 min.
Joshua Kimmich, contre le Paris Saint-Germain le 7 avril 2021. (MARCEL ENGELBRECHT / AUGENKLICK/FIRO SPORTPHOTO)

• Découvert par Pep Guardiola 

Arrivé en provenance de Leipzig contre 8,5 millions d'euros en 2015, Joshua Kimmich fait les beaux jours du Bayern Munich, aujourd'hui. Si l'Allemand est aussi performant, c'est avant tout grâce à Pep Guardiola.

L'ancien entraîneur du FC Barcelone a très vite repéré les capacités hors du commun de son nouveau joueur. "Quand je l'ai rencontré pour la première fois, mon cœur battait la chamade. Je lui ai demandé : "Pourquoi moi?" Il m'a dit ce qu'il voyait en moi, ce qu'il aimait dans mon jeu. Il m'a dit ce que je pouvais améliorer et à quels postes je pouvais jouer en plus de celui de milieu défensif. Il savait tout de moi depuis l'Euro U19 qui avait eu lieu un an auparavant", a expliqué Joshua Kimmich dans une interview accordée à The Guardian

Sous la houlette de l'Espagnol, le joueur allemand devient de plus en plus polyvalent, et joue à trois postes différents : au milieu de terrain, en défense centrale et au poste de latéral. Un véritable couteau suisse qui a enchanté le désormais entraîneur de Manchester City. "J'adore ce gamin ! Il a absolument tout, il peut tout faire, il donne tout... C'est juste dingue, dingue. Avec ce joueur, vous pouvez faire tout ce que vous voulez", s'était enthousiasmé Pep Guardiola, après le match entre le Borussia Dortmund et le club bavarois. 

• Une polyvalence poussée à l'extrême 

"Polyvalence : qualité de quelqu'un qui a plusieurs spécialités", écrit le Petit Larousse. On pourrait aussi accoler à cette définition le visage de Joshua Kimmich. Qu'il soit latéral droit, comme lors du Final 8 à Lisbonne lors de la phase finale de la Ligue des champions précédente, défenseur central ou milieu de terrain, l'Allemand fait tout bien. "Sa principale force, c'est sa façon de s'orienter et de se déplacer sur le terrain. En fait, il peut jouer à un tas de postes différents parce qu'il a des qualités exceptionnelles dans tous les domaines", explique le joueur du Werder Brême Patrick Erras, qui a affronté le joueur depuis les catégories de jeunes, dans France Football.

Cette diversification dans son jeu est aussi symbolisée par les chiffres. Lors de la saison 2018-2019, le jeune Allemand a joué 85% de ses matches au poste de latéral droit, alors qu'en 2019-2020, il a évolué 75% du temps au milieu de terrain. "C'est à l'entraîneur de décider dans quelle position je vais jouer. Je ne me soucie pas du poste, mais il est important pour moi qu'il y ait une certaine cohérence", avait expliqué le principal intéressé en conférence de presse, lors du stage du Bayern Munich à Doha. 

• Indispensable avec la Mannschaft 

Avec 53 sélections au compteur, Joshua Kimmich est devenu un élément important de la Mannschaft. Positionné au milieu de terrain par Joachim Low, le joueur du Bayern Munich pèse sur le jeu de l'Allemagne.

Contre l'Islande, lors du premier match des éliminatoires de la Coupe du monde 2022, le Bavarois a réussi 96 passes en première période, plus que tous ses adversaires réunis. Une importance grandissante dans le jeu mais aussi dans le vestiaire, puisque Joshua Kimmich a déjà porté le brassard de capitaine avec l'Allemagne, lors de la Coupe des Confédérations 2017 ou en 2019, contre l'Argentine lors d'un match amical. 

• Un match énorme face au PSG lors du quart de finale aller

Si le Paris Saint-Germain s'est imposé face au Bayern Munich, lors du quart de finale aller de la Ligue des champions, le 7 avril dernier (2-3), Joshua Kimmich a quand même brillé. Positionné au milieu de terrain, l'international allemand a délivré dix passes clés pour ses coéquipiers. Une performance qui n'avait plus été réalisée depuis Mesut Özil avec le Real Madrid en 2011 (12). L'ancien joueur de Leipzig a aussi été chirurgical dans son jeu long (neuf tentatives réussies sur onze), pour permettre aux Bavarois de multiplier les assauts sur les cages de Keylor Navas. Une précision dans ses passes qui rappelle aussi pourquoi le milieu de terrain est le deuxième meilleur passeur de la Bundesliga, derrière Thomas Müller.

Défensivement, Joshua Kimmich a aussi brillé puisqu'il a fait trois interceptions et a gagné 100% de ses duels aériens. Lors du match retour contre le Paris Saint-Germain ce mardi 13 avril, les hommes de Mauricio Pochettino vont devoir, de nouveau, surveiller de près l'ancien joueur de Leipzig. 

• Un mental à toutes épreuves 

Si le natif de Rottweil est performant sur le terrain, il l'est aussi en dehors. Sur le site officiel du Bayern Munich, Joshua Kimmich a prévenu le Paris Saint-Germain, avant le quart de finale retour de la Ligue des champions ce mardi : "Pourquoi va-t-on se qualifier ? Parce que nous sommes la meilleure équipe, je suis convaincu que nous réussirons. Nous étions la meilleure équipe au match aller, mais malheureusement, le résultat n’a pas été à la hauteur. Mais je suis toujours convaincu que nous pouvons renverser la vapeur au match retour", a expliqué le joueur. 

Une confiance affirmée qui peut faire du bien à ses coéquipiers. En effet, Joshua Kimmich ne doute jamais et harangue toujours ses partenaires, dans les moments difficiles. "Dès notre premier entraînement, j'ai tout de suite remarqué qu'il était très bruyant, ce qui était assez impressionnant. Il a une forte personnalité, il a ce côté leader, car il essaie de diffuser son attitude positive et sa détermination", a expliqué Kaan Akkaya, qui a côtoyé le joueur du Bayern Munich dans les catégories jeunes du VfB Stuttgart, pour So Foot.

Un leadership qui pourrait conduire l'Allemand à porter le brassard du club bavarois dans les années à venir. "Devenir le capitaine du Bayern est mon objectif. Mais vous devez travailler dur pour ça, et toujours livrer de bonnes performances. C'est mon objectif ultime", avait déclaré le principal intéressé.

À 26 ans, Joshua Kimmich a déjà remporté tous les titres possibles en club avec le Bayern Munich. Reste à savoir s'il va réussir à valider son ultime objectif. Mais avant de penser au brassard, il devra encore guider les siens contre Paris. 

-

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.