Ligue des champions : le PSG tranquille face à Malmö (2-0)

L'Argentin Angel Di Maria a marqué son premier but sous le maillot du PSG, face au club formateur de Zlatan Ibrahimovic.

L\'Argentin du PSG Angel Di Maria célébre avec ses coéquipiers après avoir ouvert le score contre Malmö en Ligue des champions, le 15 septembre 2015 au Parc des Princes (Paris).
L'Argentin du PSG Angel Di Maria célébre avec ses coéquipiers après avoir ouvert le score contre Malmö en Ligue des champions, le 15 septembre 2015 au Parc des Princes (Paris). (JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP)

Le Paris Saint-Germain a commencé sa saison de Ligue des champions en douceur, mardi 15 septembre au Parc des Princes, en s'imposant 2 buts à 0 face aux Suédois de Malmö. Un succès acquis grâce à des buts d'Angel Di Maria, son premier sous le maillot parisien, et d'Edinson Cavani. Que retenir de cette rencontre ?

Paris au petit trot

Le PSG s'est créé de nombreuses occasions pour corser l'addition, mais a péché par maladresse, laxisme et malchance. Illustration en toute fin de match, quand deux fois,  Ezequiel Lavezzi a manqué une occasion nette, la première détournée en corner, la seconde fois gâchée par un hors-jeu d'Edinson Cavani. 

Ce match, face à l'adversaire le plus faible du groupe du Paris Saint-Germain, était surtout attendu car il marquait les retrouvailles de Zlatan Ibrahimovic avec le club où il a fait ses débuts. Le Suédois était titulaire, mais n'a que peu pesé sur les débats et est sorti à la 70e minute. 

Angel Di Maria réussit ses débuts

Face à des Suédois très faibles, l'attaquant argentin, arrivé à l'intersaison pour la coquette somme de 63 millions d'euros, a marqué d'entrée. Pendant toute la rencontre, il a fait peser un danger constant pour ses adversaires directs. C'est de son côté que sont venues les occasions les plus nettes. Sa complicité avec Marco Verratti saute aux yeux. De quoi augurer de belles soirées de Ligue des champions pour un PSG qui paraît encore plus solide que l'an passé. 

Prochaine rencontre au programme des Parisiens, un déplacement en Ukraine, contre le Chakhtar Donetsk le 30 septembre. Des Ukrainiens qui ont explosé en vol contre le Real Madrid (0-4), le vrai rival du PSG pour la première place du groupe.