"Il m'a dit 'fuck you' deux fois" : des joueurs du PSG accusent l'arbitre de les avoir insultés, pendant le match contre Manchester City

Le PSG, éliminé de la Ligue des champions, soutient les déclarations de ses joueurs. 

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
L'entraineur Mauricio Pochettino se trouve entre Marco Veratti et l'arbitre Bjorn Kuipers, le 4 mai 2021.  (PAUL ELLIS / AFP)

Paris éliminé et des Parisiens insultés ? Après l'élimination du PSG en demi-finale de la Ligue des champions, des joueurs parisiens affirment que l'arbitre de la rencontre a proféré plusieurs insultes envers eux. Dès la fin du match, au moins trois joueurs parisiens, Leandro Paredes, Ander Herrera et Marco Verratti, se sont plaints d'avoir été insulté par Björn Kuipers, l'homme en jaune néerlandais.

"Il m'a dit 'fuck you' deux fois", a affirmé Marco Verratti sur RMC Sport. Moi je n'ai jamais dit 'fuck you' parce que si je le dis, je prends 10 matches [de suspension]. C'est sûr que je parle beaucoup à l'arbitre, mais jamais je ne lui dis 'fuck you' !" Les images diffusées par la chaîne RMC Sport ne permettent pas, à ce stade, d'établir la réalité des insultes.

Leonardo, le directeur sportif du PSG, appuie la déclaration de ses joueurs. "Je pense que vous avez trouvé les images. C'est tellement clair que je ne commente même pas", a dit le Brésilien. Et l'entraîneur des Parisiens, Mauricio Pochettino, demande à l'UEFA d'ouvrir une enquête.

La rencontre a été hachée une fois que Manchester City s'est détaché au score, menant 2-0 et assurant sa qualification. Angel Di Maria a été exclu à la 69e minute pour un coup de pied à Fernandinho. Le Paris-SG a aussi reçu quatre avertissements, pour Herrera (22e), Verratti (71e), Presnel Kimpembe (87e) et Danilo Pereira (89e).

Un contentieux avec Neymar

Björn Kuipers a déjà plusieurs fois arbitré le PSG en Ligue des champions ces dernières années. En février dernier, c'est lui qui officiait lors du huitième de finale aller face au FC Barcelone, remporté (4-1) par les Parisiens. Il était également au sifflet lors de la demi-finale contre Leipzig (3-0) l'an passé, ou lors du huitième de finale retour en 2015 face à Chelsea (qualification 2-2 après prolongations). Mais il n'avait pas laissé que des bons souvenirs aux Parisiens, et à Neymar en particulier. En novembre 2018, après un nul (1-1) contre Naples, l'attaquant s'était plaint après le match auprès de journalistes brésiliens : "L’arbitre a dit quelque chose qu’il n’aurait pas dû me dire, avait-il confié. C’était un manque de respect de sa part. Je n’ai pas envie de répéter ce qu’il m’a dit. J'espère que les gens au-dessus de lui peuvent agir. Ce n'est pas parce qu'il a un sifflet, un carton jaune et un carton rouge qu'il peut se croire supérieur à tout le monde."

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.