Football : quatre questions pour tout comprendre sur l'indice UEFA, objet d'une lutte farouche entre la France et le Portugal

L'indice UEFA est divisé en deux classements établis en fonction des résultats obtenus sur les cinq dernières saisons européennes. Explications. 

Article rédigé par
Shéhérazade Ben Essaïd - franceinfo: sport
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 5 min.
Memphis Depay (Lyon) face à Gabriel (Benfica) lors du match de Ligue des championns entre Lyon et Benfica en octobre 2019. (PEDRO FIUZA / NURPHOTO)

Alors que les clubs français et portugais présenteront respectivement six et quatre clubs en Coupe d'Europe cette semaine (PSG, Lille,  Benfica, Porto et le Sporting en C1, Lyon Marseille, Monaco et Braga en C3, Rennes en C4), la France et le Portugal n'ont pas fini de se tourner autour au classement UEFA. À la fin du mois d'août, les Tricolores étaient descendus à la sixième place derrière le Portugal. La faute à Monaco, vaincu lors des barrages de Ligue des champions, alors que Benfica avait de son côté réussi à se qualifier pour les phases de groupes.

Vendredi 17 septembre, la tendance s'est inversée. La France a récupéré sa cinquième place à l'indice UEFA grâce à ses clubs qui n'ont perdu aucun match lors de la première journée de Ligue des champions, Ligue Europa, et Ligue Europa Conférence (2 victoires, 4 matchs nuls). S'il est fréquemment évoqué, le fonctionnement de l'indice UEFA reste nébuleux. Comment fonctionne-t-il ? La rédaction de franceinfo: sport vous propose un petit guide pour tout comprendre sur le classement des coefficients UEFA. 

L'indice UEFA, qu'est-ce que c'est ?

Les tirages au sort, les phases de groupes des compétitions européennes... Rien n'est laissé au hasard. Pour faire simple, le classement des coefficients UEFA est divisé en deux classements tous deux interdépendants, qui sont établis en fonction des résultats obtenus sur les cinq dernières saisons européennes (ici, de 2017 à 2022). Il y a en premier lieu le "classement des associations par coefficient des clubs", soit classement des pays, qui permet de déterminer le nombre de clubs par nation qui pourront participer aux Coupes d'Europe. Puis le "classement par coefficient des clubs", dit classement des clubs, qui sert à positionner chaque club dans les tirages au sort.

On dit qu'ils sont interdépendants car le classement des pays se réalise en fonction des résultats de celui des clubs. Prenons un exemple : la France est actuellement cinquième du classement UEFA. Ce résultat est en fait le total de points de chaque club français glanés dans les Coupes d'Europe depuis 2017 : le Paris Saint-Germain compte 98 points, l'Olympique lyonnais, 56, et l'Olympique de Marseille, 29, entre autres.

La locomotive parisienne, 7e au classement des clubs sur les cinq dernières années, porte donc en grande partie l'indice français. Lyon est 23e et Marseille, 49e. À titre de comparaison, le Portugal a trois clubs dans le "ventre mou" mais plus proches les uns des autres : Porto est 15e, Benfica 26e et le Sporting 31e.

Comment fonctionne le classement des clubs ?

Pourquoi le Bayern Munich est-il leader du classement des clubs tandis que le Paris Saint-Germain est septième, derrière le Real Madrid et devant la Juventus ? Le coefficient des clubs se fait à l'aide d'un barème spécifique à la Ligue des champions et la Ligue Europa. Les clubs obtiennent quatre points pour la participation à la phase de groupes de la C1. Puis deux points pour chaque victoire, un point en cas de match nul.

Pour la Ligue Europa, les formations gagnent 0,5 point en tour préliminaire, un point au premier tour de qualifications, 1,5 et deux points pour le deuxième et troisième tour, 2,5 points pour les barrages. Puis deux points pour une victoire en phase de groupes et un seul point en cas de match nul. Elles reçoivent également un point supplémentaire si elles se qualifient en quarts, demi-finales ou finale. 

Par exemple, le Bayern Munich totalise actuellement 118 points depuis 2017, tandis que le Paris Saint-Germain en possède 98. Petite subtilité : un excellent indice UEFA ne détermine pas exactement sa place dans les différents chapeaux. Barcelone, 5e au classement UEFA, aurait pu prétendre au chapeau 1 de la C1 cette année, mais il est dévolu aux champions nationaux, et donc à l'Atlético de Madrid.

Le tirage au sort de la Ligue des Champions 2021 le 26 août. (OZAN KOSE / AFP)

Comment fonctionne le classement des pays?

Le classement des pays se fait avec la moyenne des points récoltés par chaque club d'une même nation, sur une saison. C'est donc grâce aux résultats des clubs anglais depuis 2017 que l'Angleterre est leader du classement UEFA avec 89 498 points, dont 3 857 provisoires sur ce début de saison. Derrière, la France et le Portugal sont très proches l'un de l'autre, et loin des autres. Cinquième, la France compte 45 081 points, contre 44 549 au Portugal. Le 4e, l'Allemagne, compte lui 62 641 points alors que les Pays-Bas, 7es, en ont 34 900.

Outre ce critère, le nombre de clubs encore en lice dans les compétitions importe également. C'est d'ailleurs ce qui a joué en faveur de la France pour récupérer récemment la cinquième place du classement. Pour cause, six clubs français sur six concourent encore dans les compétitions européennes contre quatre clubs portugais sur six, après les éliminations de Santa Clara et Paços de Ferreira en Ligue Europa Conférence. La France est donc en ballottage favorable pour terminer l'année devant les Lusitaniens, ce qui n'est pas sans conséquence pour l'année prochaine.

Quelle importance pour les clubs français ?

Si les clubs français devaient avoir un seul objectif pour cette saison, ce serait de ne pas faire glisser la France à une sixième place handicapante. Pour cause, si le footbal tricolore redescend d'un cran à la fin des compétitions européennes de cette saison, les clubs de Ligue 1 perdront un billet direct pour la Ligue Europa la saison suivante. Ainsi, les deux premiers clubs du championnat seront qualifiés pour la Ligue des champions (le troisième passera les tours préliminaires) et seul le quatrième club aura accès à la Ligue Europa. Les cinquième et sixième de Ligue 1 accéderont, eux, à la compétition la moins prestigieuse d'Europe, la Ligue Europa Conférence. 

Cette cinquième place tant disputée par la France et le Portugal sera d'autant plus intéressante en 2024. Avec le nouveau format à 36 équipes de la Ligue des champions qui entrera en vigueur, le cinquième pays du classement UEFA verra trois de ses clubs directement qualifiés pour la C1. Le quatrième du championnat national devra quant à lui disputer les tours préliminaires.

En attendant 2024, les clubs français savent ce qu'il leur reste à faire. D'autant que le bon classement de la France risque d'être menacé la saison prochaine. Pour cause, quinquennat oblige, l'année 2017 ne sera plus comptabilisée dans les coefficients alors que les clubs français avaient obtenu 11 500 points cette saison-là, avec notamment la demi-finale de Ligue des champions de Monaco et celle de Lyon en Ligue Europa.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Ligue des champions

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.