Football : la Super Ligue, un projet qui indigne l’UEFA

Publié
Durée de la vidéo : 4 min.
Football : la Superligue, un projet qui indigne l’UEFA
FRANCEINFO
Article rédigé par
France Télévisions

La Super Ligue, un projet de coupe d’Europe qui pourrait concurrencer la Ligue des Champions, s’est attirée les foudres de plusieurs instances du football comme l’UEFA. Invité du journal de 23 heures sur Franceinfo dimanche 18 avril, l’économiste du sport Christophe Lepetit décrypte cette polémique.

C’est un projet qui fait grand bruit dans le monde du football. La Super Ligue, une autre forme de ligue regroupant les plus grands clubs européens, pourrait voir le jour dans les prochaines années. Cela ferait notamment de la concurrence à la Ligue des Champions. Dimanche 18 avril, l’UEFA a réagi dans un communiqué. "Nous souhaitons réaffirmer que nous, mais aussi la FIFA et toutes nos associations membres, resteront unis dans nos efforts pour stopper ce projet cynique", écrit-elle.

Plusieurs grands clubs européens souhaitent voir cette compétition se créer, notamment pour des raisons financières. Invité du journal de 23 heures sur Franceinfo dimanche 18 avril, Christophe Lepetit, économiste du sport au centre de droit et d’économie du sport de Limoges (Haute-Vienne), évoque ces clubs "qui s’estiment malheureux de ce que leur verse l’UEFA aujourd’hui et qui voudraient créer une compétition dissidente qui leur permettrait de gagner encore plus d’argent que ce qu’ils ne gagnent aujourd’hui. On parle de 350 millions d’euros par an qui seraient garantis aux participants de cette future compétition, là où la Ligue des Champions ne permet pas de gagner de tels montants, puisqu’on est plutôt aux alentours de 90 millions d’euros par an pour les clubs les mieux rémunérés."

Les menaces de l’UEFA

Face à une possible instauration de la Super Ligue, les fédérations domestiques, les ligues nationales et l’UEFA ont annoncé qu’elles envisageaient des sanctions importantes. Cela pourrait aller jusqu’à l’exclusion des "compétitions domestiques, l’exclusion des compétitions européennes, mais aussi à l’interdiction pour les joueurs de ces clubs-là d’être sélectionnés dans leurs équipes nationales. Reste à savoir si ces menaces seraient effectivement portées à exécution et si, de fait, elles seraient considérées comme légales, ce qui n’est pas certain du tout", explique Christophe Lepetit.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.