Finale de Ligue des champions : "C'est la concrétisation de la domination du football anglais" selon Arsène Wenger, ex-entraîneur d'Arsenal

L'ancien entraîneur d'Arsenal juge "qu'économiquement", le championnat anglais est "le plus fort".

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Arsène Wenger, en février 2020.  (MARKUS GILLIAR / GES-SPORTFOTO)

"C'est la concrétisation de la domination du football anglais", estime Arsène Wenger, ancien entraîneur d'Arsenal, avant la finale de Ligue des champions de football samedi 29 mai. Manchester City et Chelsea s'affrontent à 21h à Porto, au Portugal. Manchester City a été sacré champion d'Angleterre, cette saison. Chelsea a terminé quatrième de la Premier League.

franceinfo : Que représente ce match, ce soir ?

Arsène Wenger : C'est un match hors-norme. À la fois, c'est la concrétisation d'une saison, c'est le point final. Sur un plan mondial, c'est le match attendu de fin d'année. Quand on est en face d'un tel événement [quand on est entraîneur], on se dit 'il faut pas se louper' parce que revenir en finale, par la suite, ce sera dur. C'est aussi la concrétisation de la domination du football anglais. Quand on regarde leur parcours, ces deux clubs ont quand même éliminé de grosses équipes. Manchester City a éliminé le PSG, Chelsea a éliminé le Real Madrid. Économiquement, le championnat anglais est le plus fort, donc les meilleurs joueurs y sont regroupés.

Ces deux clubs sont anglais et se connaissent donc très bien. Est-ce pour eux un avantage ou un inconvénient ?

En général, c'est un inconvénient. On aime pas tellement jouer contre une équipe du même championnat, mais souvenons nous que sur les trois dernières années, ça fait deux fois que c'est le cas. Il y a aussi eu Liverpool-Tottenham [en 2019].

Quelle équipe vous paraît la mieux placée pour l'emporter, ce soir ?

En analysant les forces en présence, je dirais que Manchester City n'a pas de points faibles. Ils ont corrigé tous ceux qu'ils avaient historiquement. En cours de saison, par exemple, ils ont acheté le défenseur Rúben Dias, après la défaite 5-2 contre Leicester. Ils ont un grand gardien. Ils ont le niveau technique, collectif et individuel certainement le plus élevé en Europe aujourd'hui. Il faudra donc que Chelsea exploite à 100% les rares moments dans le match où Manchester City pourra être pris en défaut. Mais le point faible de Chelsea, c'est le degré de conversion de leurs occasions en but. Il faudra que sur cette finale, ils n'aient pas ce point faible là, pour avoir une chance de gagner.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Ligue des champions

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.