Finale de la Ligue des champions : 105 interpellations à Paris et en Seine-Saint-Denis

Des incidents se sont produits alors que des supporters sans billets, ou munis de faux billets, ont essayé de forcer les points de filtrage pour entrer dans l'enceinte du stade.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
La police patrouille devant la clôture alors que les supporters sont empêchés d'entrer avant la finale de la Ligue des champions de l'UEFA entre Liverpool et le Real Madrid au Stade de France à Saint-Denis, au nord de Paris, le 28 mai 2022. (THOMAS COEX / AFP)

La préfecture de police de Paris fait état d'un total de 105 interpellations dans la nuit de samedi à dimanche, en marge de la finale de la Ligue des champions de football qui se tenait samedi soir au Stade de France, à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), opposant le Real Madrid et Liverpool. 39 personnes sont actuellement en garde à  vue.

>> Ligue des champions : filtrage forcé, barrières escaladées, faux billets... Ce que l'on sait des incidents qui ont retardé la finale

Parmi les personnes arrêtées, des vendeurs de faux billets aux abords du stade. L'un d'eux avait une cinquantaine de faux billets sur lui. Avant la rencontre, à Saint-Denis, des bousculades et des mouvements de foule se sont produits alors que des supporters sans billets, ou munis de faux billets, tentaient de forcer les points de filtrage pour entrer dans le stade. Les forces de l'ordre sont intervenues et le calme est revenu. Ces incidents ont retardé de 36 minutes le coup d'envoi de la rencontre.

Les dispersions se sont déroulées dans le calme

Selon la préfecture, les dispersions des spectateurs et supporters dans la soirée depuis le stade de France, ou les deux fan zones, se sont déroulées dans le calme. La première fan zone, à Saint-Denis, accueillait 4 000 supporters espagnols munis d'un billet. La deuxième, située dans le 12e arrondissement de Paris, contenait 30 000 supporters anglais.

Les pompiers sont intervenus à plusieurs reprises dans la soirée, pour des soins légers, ne nécessitant pas de prise en charge. 6 800 policiers et gendarmes ont été déployés par la Préfecture pour sécuriser les abords du stade et les deux fan zones, installées à Paris et Saint-Denis.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Ligue des champions

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.