Ligue des champions : quel est le dispositif de sécurité prévu ce soir à Paris pour la finale PSG-Bayern Munich ?

Près de 3 000 membres des forces de l'ordre seront mobilisés, notamment pour sécuriser l'avenue des Champs-Elysées.

Des supporters du PSG fêtent sur les Champs-Elysées à Paris le 18 août 2020 la qualification de leur club en finale de la Ligue des Champions.
Des supporters du PSG fêtent sur les Champs-Elysées à Paris le 18 août 2020 la qualification de leur club en finale de la Ligue des Champions. (BERTRAND GUAY / AFP)

Le Paris Saint-Germain dispute la première finale de Ligue des champions de son demi-siècle d'histoire, dimanche 23 août, à Lisbonne, face au Bayern Munich. Pour l'occasion, les autorités s'attendent à voir déferler une foule de supporters aux abords du Parc des Princes et sur les Champs-Elysées, à la fin du match, aux alentours de 23 heures, en cas de victoire parisienne. Un important dispositif de sécurité va donc être mis en place. Voici les principales mesures présentées samedi par le préfet de police de Paris, Didier Lallement, ainsi que le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin.

Les Champs-Elysées réservés aux piétons

L'avenue des Champs-Elysées sera interdite à la circulation et réservée aux piétons durant toute la rencontre et après le match. Un dispositif exceptionnel en principe réservé aux seules soirées du 31 décembre. A partir de 21 heures, il n'y aura "plus de circulation de manière à ce que les gens puissent remplir l'espace en respectant les règles de distanciation sociale", a défendu le préfet de police. Des "points de barrage" seront mis en place "pour que les véhicules ne se mêlent pas à la foule", a précisé Didier Lallement, qui a appelé les badauds à venir "à pied", tout en indiquant que 17 stations de métro seront fermées dans ce secteur de la capitale.

Le port du masque obligatoire

"Le dispositif visera d'abord à la prévention de la pandémie", a indiqué Didier Lallement. Pour cette soirée, le périmètre d'obligation de port du masque sera donc étendu, bien au-delà de l'artère principale des Champs-Elysées, comme c'était le cas jusqu'à présent. Des "points de prévention" seront aussi mis en place et 2 000 masques pourront être distribués. Une "verbalisation systématique" sera appliquée en cas de non-port de cette protection du visage, a averti le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, venu inspecter le dispositif à la préfecture de police de Paris.

5 000 spectateurs au Parc des Princes

Une retransmission du match est prévue au Parc des Princes, avec une jauge limitée à 5 000 spectateurs. Lundi soir, au lendemain du match, "il y aura également un rassemblement des supporters limité à 5 000" participants, "si tout va bien", a ajouté le préfet de police.

3 000 policiers et gendarmes déployés

Un effectif de 3 000 membres des forces de l'ordre sera mobilisé, notamment pour la "sécurisation" des "commerces et établissements" des Champs-Elysées, a indiqué le préfet de police de Paris. "Il y aura des expressions de joie", "il faut simplement qu'elles soient compatibles avec la sécurité publique" et avec les mesures liées à la pandémie de Covid-19, a affirmé le ministre de l'Intérieur. Gérald Darmanin a évoqué de possibles "dispersions" des supporters. "Deux heures après le match (...) le rassemblement sera totalement interdit et les policiers et gendarmes feront l'évacuation des personnes", a-t-il prévenu.