Benfica-PSG : Lionel Messi, le retour à sa normale

L'attaquant argentin réalise un très bon début de saison avec le Paris Saint-Germain, dont il sera un des atouts majeurs au moment d'affronter Benfica, mercredi, lors de la troisième journée de Ligue des Champions. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
L'attaquant du PSG Lionel Messi célèbre son but sur coup franc contre Nice, le 1er octobre 2022 au Parc des Princes.  (ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP)

Comme une sensation de déjà-vu. Samedi contre Nice, Lionel Messi a donné des airs de Camp Nou au Parc des Princes. Sur un coup franc plein axe à 20 mètres du but niçois, la Pulga a fait parler son pied de velours. D'une caresse enveloppée avec un effet imparable, le numéro 30 parisien a laissé pantois le gardien azuréen Kasper Schmeichel et trouvé la lucarne pour ouvrir le score. Des coups de patte comme ça, Messi en a offert près de 15 ans durant au FC Barcelone. Ce but magnifique résonne comme une confirmation de sa forme du moment : oui, l'Argentin est bien de retour.

Débarqué dans la capitale comme le nouveau joyau du Paris Saint-Germain en 2021, le septuple Ballon d'or aura connu un premier exercice frustrant à bien des égards. Il lui a fallu dans un premier temps digérer le poids émotionnel de son départ du FC Barcelone, son club de toujours. Comme s'il était plus difficilement acceptable pour un extra-terrestre du football, comme il l'a été si souvent, d'être soudainement un peu plus humain. Un an plus tard, Messi semble plus épanoui, plus heureux sur le terrain. Et cela change tout.

Placé dans un fauteuil

"Leo est bien dans sa tête", estimait son entraîneur Christophe Galtier, samedi, après la victoire de son équipe 2-1 contre le Gym. "Il anime le jeu et est très généreux. Il avait l'habitude de marquer beaucoup de buts mais la saison dernière, il avait des circonstances atténuantes. Là, il reprend goût à marquer. Il s'est bien préparé, la relation qu'il a avec ses partenaires dans les séances d'entraînement laisse penser qu'il est heureux et quand il est heureux, il est performant et retrouve les standards qu'il a eus tout au long de sa carrière."

Cette joie de jouer, Galtier n'y est pas étranger. Le technicien a placé l'Argentin dans les meilleures conditions pour briller sur la pelouse. Souvent cantonné au côté droit la saison passée, Lionel Messi est désormais en plein cœur de l'animation offensive parisienne. Du trio magique avec Neymar et Mbappé, c'est de lui dont jaillit l'étincelle créative pour lancer l'attaque du PSG. Un rôle de facilitateur parfaitement adapté à ses qualités et qui lui offre davantage de liberté de déplacement, et donc de créativité.

Kylian Mbappé et Lionel Messi face au Maccabi Haïfa en Ligue des champions, le 14 septembre 2022. (JACK GUEZ / AFP)

C'est d'une de ses chevauchées balle au pied qu'est venue la faute du Niçois Dante, puis le coup franc superbe, samedi. Le genre de percée redevenue possible au terme d'une pré-saison complète et sans accroc. "Est-ce qu'il peut redevenir le meilleur joueur du monde ? Oui, s'il est dans un état de forme incroyable, rétorquait Christophe Galtier samedi. Et il est bien préparé."

Des statistiques dignes de ses plus belles années

Les chiffres sont sans équivoque sur sa participation dans le jeu comme maestro. Il réussit 1,7 passe de plus dans la surface adverse par match, et deux "progressive passes", ces transmissions qui permettent de gagner au moins dix mètres, par rapport à la saison dernière. C'est simple, aucun joueur en Europe ne fait mieux dans les cinq plus grands championnats européens, et de loin.

Plus présent aux abords du but, Lionel Messi n'en est aussi que plus dangereux. Il est le joueur qui a tenté le plus de frappes dans les cinq grands championnats cette saison, et celui qui en cadre le plus. Buteur lors de ses cinq derniers matchs avec le PSG et l'Argentine, décisif deux fois dans une même partie lors de la moitié de ses rencontres officielles depuis le début de saison, Messi retrouve cet appétit statistique comme à ses plus belles heures barcelonnaises. Lui qui avait toussoté à ses débuts avec deux buts et trois passes décisives après ses onze premiers matchs la saison passée, en championnat et en C1, en est déjà à six réalisations et huit offrandes au même stade en 2022.

Le PSG n'en demandait pas moins. Un troisième succès en trois matchs sur le terrain du Benfica, mercredi, assurerait un peu plus la tâche parisienne dans cette première phase de la Ligue des champions, le grand objectif du club.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Ligue des champions

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.