Cet article date de plus de sept ans.

Baup: "Le réalisme du côté d'Arsenal"

Malgré les occasions, Elie Baup ne pouvait que constater la défaite de l'équipe de Marseille contre Arsenal (2-1) en Ligue des Champions. "Le résultat est là. Ce qui domine c'est un sentiment de frustration, et de déception. Mais le réalisme était du côté d'Arsenal."
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.

- Marseille a longtemps fait jeu égal voire dominé, trouvez-vous le  résultat injuste ?
Elie Baup:
"Le résultat est là. Ce qui domine c'est un sentiment de frustration, et  de déception. Mais le réalisme était du côté d'Arsenal."
   
- Le tournant, est-ce l'erreur de Jérémy Morel qui amène le but de  Walcott?
E.B.:
"Il ne faut pas accabler le joueur dans le sens où il a fait un très  gros match face à Walcott qui est un très bon joueur. Jusqu'à ce moment-là, il  l'avait contrôlé parfaitement et Walcott ne s'était pas illustré. Mais la  moindre erreur, on la paie cash."
   
- Même si selon Arsène Wenger, Marseille n'est pas condamné par cette  défaite, ça complique bien les choses ?
E.B
.: "C'est évident que les points sont chers. On a vu le résultat de notre  adversaire Dortmund qui perd à Naples (2-1). Mais tant qu'on n'a pas fait les  cinq matches qui restent, il faut toujours y croire et essayer d'être le plus  efficace possible et d'éviter les erreurs."
   
 - Vous perdez alors que vous avez eu paradoxalement beaucoup d'occasions ?
E.B.:
"Tout le monde l'a vu, mais notre adversaire a su faire le dos rond, il  a été plus réaliste que nous. On doit aussi l'apprendre, se l'approprier pour  la suite."

Vidéo: les réactions après le match

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.