A Munich, avant la finale contre le PSG, les supporters du Bayern sont confiants... si leur équipe joue comme contre le Barça

Pour les Bavarois, pas de doute : la finale de la Ligue des champions face au PSG est à leur portée. A condition de neutraliser le duo Neymar-Mbappé... et de retrouver le niveau du 8-2 passé au FC Barcelone en quart de finale.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Roland, supporter du Bayern Munich, devant la boutique officielle du club, le 21 août 2020. (SEBASTIEN BAER / RADIO FRANCE)

Il n'y a pas beaucoup de rouge, la couleur du Bayern, dans les rues de Munich, et il est encore trop tôt, samedi 22 août, pour que se regroupent les supporteurs et que résonnent les chants à la gloire de leur équipe. Alors, ces quelques heures de répit avant la finale de Ligue des champions contre le PSG, Leon les consacre à décorer son appartement aux couleurs de son club. Il est allé acheter des fanions et des autocollants dans la boutique du Bayern. Ce supporteur "depuis toujours", comme il se présente, s'attend à un match indécis. "Ça va être un match passionnant. Ce sont deux superbes équipes, chacune a des joueurs de classe mondiale, mais je pense que le Bayern a plus de chances de l'emporter."

>> Ligue des champions : 4 raisons de croire au sacre du PSG face au Bayern Munich

Ce qui inquiète les supporteurs bavarois, c'est la vitesse, la vivacité des deux attaquants vedettes du PSG, Neymar et Mbappé. Pour gagner, il va falloir surveiller de près ces joueurs qui peuvent être décisifs, avertit Franck. "Evidemment, devant, ils sont très rapides. C'est ça qui est dangereux pour le Bayern. Pour gagner, le Bayern doit réussir à intercepter les ballons destinés à Mbappé et Neymar. Paris était jusqu'à ces dernières années un groupe composé d'individualités. Et Thomas Tuchel a réussi à en faire un vrai collectif."

L'argent du Qatar agace

La presse allemande rappelle régulièrement que si Paris a pu s'offrir Neymar et Mbappé pour plus de 400 millions d'euros, c'est grâce à l'argent versé sans compter par le Qatar. À Munich, où l'on défend la tradition et la gestion du club en bon père de famille, ces facilités financières agacent. Gerhard a fait les comptes. "A Paris, depuis 2010, 1,2 milliard d'euros ont été investis. Le Bayern a nettement moins dépensé et pourtant, il a gagné plus de titres. Quand on entend que Neymar peut faire ce qu'il veut, avoir un avion ou un hélicoptère, je pense que ce n'est pas bon. Tous les joueurs doivent être traités de la même façon si l'on veut créer un état d'esprit collectif."

Pour asseoir leur statut de géant d'Europe, les supporteurs du Bayern rêvent d'un sixième sacre en Ligue des champions. Mais ils savent que ni Neymar, ni Mbappé, ni aucun autre joueur parisien, ne se contenteront d'une simple place de finaliste. Un fan du club bavarois résume le sentiment général : si le Bayern joue comme contre Barcelone, il l'emportera. S'il joue comme contre Lyon, la victoire sera pour Paris.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.