Football : le préfet du Doubs appelle le propriétaire chinois du FC Sochaux "à prendre ses responsabilités" pour sauver le club

Le FC Sochaux-Montbéliard, club historique du championnat de France de football, est au bord du gouffre, relégué administrativement en troisième division par le gendarme financier du foot français, et menacé de dépôt de bilan. Le préfet du Doubs appelle à "sauver le club".
Article rédigé par franceinfo - avec France Bleu Belfort Montbéliard
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min
La détresse des joueurs sochaliens après une défaite contre Dijon, le 1er mai 2023. (JEAN-BAPTISTE BORNIER  / MAXPPP)

Le préfet du Doubs, Jean-François Colombet, en visite le 13 juillet à Montbéliard (Doubs) a appelé le propriétaire du FC Sochaux-Montbéliard, le groupe immobilier chinois Nenking, à "prendre ses responsabilités" pour éviter au club de disparaître, selon France Bleu Belfort-Montbéliard.

Après une saison décevante en Ligue 2, sur le plan sportif, le FCSM, un des fondateurs du football professionnel français, a été relégué administrativement en National 1 (troisième échelon national) par la Direction nationale du contrôle de gestion (DNCG). En raison d'un déficit prévisionnel de près de 21 millions d'euros dans le budget, cette sanction risque de se prolonger en dépôt de bilan, faute de repreneur. Le club doubiste risque alors la descente en National 3, la perte du statut professionel et du centre de formation. Inacceptable pour les supporters, qui réclament la démission du directeur général du FCSM, Samuel Laurent.

Pour le préfet, l'actionnaire doit sortir du silence

"Il faut qu'il nous dise très vite quelle est la situation exacte, que personne ne connaît. Il faut que l'actionnaire, désormais, prenne ses responsabilités et nous dise où en est le club", a déclaré le préfet lors de son déplacement à Montbéliard. Selon Jean-François Colombet, il est nécessaire que l'actionnaire sorte du silence "pour qu'on puisse vraiment établir un plan de sauvetage, voire imaginer une reconstruction".

"Il faut qu'on sauve ce club. Mais l'Etat ne peut rien en particulier. Nous sommes là face à une entreprise privée. Il faut bien que tout le monde comprenne"

Jean-François Colombet, préfet du Doubs

à France Bleu Belfort Montbéliard

Nenking, le conglomérat chinois qui détient le FC Sochaux, spécialisé dans l'immobilier, rencontre des "difficultés de trésorerie" en raison de la crise immobilière qui secoue la Chine, avait indiqué le club dans un communiqué.

Le préfet a également souligné le rôle du club à l'échelle du territoire franc-comtois. "Nous sommes sur un territoire qui souffre. Ce club, c'est l'âme du nord Franche-Comté. Ce n'est pas que 20 joueurs et quatre tribunes. Chaque individu a en lui une part de ce club. Ce n'est pas que du foot et du business. J'adresse aux salariés et aux supporters un message de soutien et d'espoir. Le territoire peut redonner un élan à ce club, un avenir", a-t-il lancé. "Il faut sauver ce club, Il nous appartient, il est en nous, il est une partie de nous-mêmes", a conclu Jean-François Colombet.

Le président du FCSM Frankie Yau, a promis de s'adresser aux supporters sochaliens à travers une vidéo qui sera diffusée le 14 juillet sur le site internet du club doubiste. Il répond à la demande du député Renaissance du Doubs Nicolas Pacquot avec qui il s'est longuement entretenu jeudi, lui assurant qu'il mettait "tout en œuvre pour éviter le naufrage, avec pour seuls intérêts l’avenir du club, du centre de formation et des 150 salariés impactés". Un rassemblement des supporters du FC Sochaux-Montbéliard a lieu le 14 juillet au stade Bonal à Montbéliard.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.