Cet article date de plus de neuf ans.

Bastia fait le trou

Vainqueur 2-0 de Boulogne grâce à un doublé El-Azzouzi, lors de la 26e journée, Bastia accroît son avance en tête de la Ligue 2. Les Corses comptent désormais sept points d'avance sur Reims, tenu en échec à Châteauroux (1-1), et Clermont, rattrapé au score à Metz (2-2).
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
El Azzouzi bastia joie 032012

Bastia garde son rythme de croisière qui semble mener les Corses tout droit vers la Ligue 1. En leader, le Sporting a fait le travail face à Boulogne-sur-Mer. Sans être éclatants, les Bastiais se sont contentés de plier l'affaire sur un doublé d'El-Azzouzi autour de l'heure de jeu (55e, 67e). C'est le 5e match consécutif sans défaite pour les hommes de Frédéric Hantz, leur huitième victoire en 10 matches.

Fidèles à leur ligne de conduite, les Corses peuvent aussi compter sur les faux pas de leurs rivaux pour prendre le large. Ils comptent désormais sept points d'avance sur leur duo de poursuivants tenus en échec. Reims poursuit sa mauvaise passe, incapable de gagner depuis un mois. Les Champenois ont dû se contenter du nul à Châteauroux (1-1), après avoir pourtant mené pendant près de 50 minutes, grâce au meilleur buteur de L2 Ghilas, face à la plus mauvaise défense de Ligue 2. Clermont a longtemps cru tenir la bonne affaire en menant 2-0 après 27 minutes sur la pelouse de Metz. Mais les Auvergnats ont fini par céder à deux reprises face à la plus mauvaise attaque du championnat.

C'est donc Troyes qui réalise l'autre bonne opération du soir après son succès glané à Tours (2-0). L'ESTAC revient à une longueur du podium et repousse un peu plus Sedan qui a concédé le nul à la dernière minute face à Monaco (2-2) malgré un doublé de Nicolas Fauvergue. Lens arrache également le nul à Laval (2-2).

Face au Havre lundi, Nantes (6e) a l'occasion de se rapprocher à trois points du podium, synonyme de montée en L1.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Ligue 2

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.