Cet article date de plus de six ans.

Rivalité OL-OM : la présidente de la LFP "déplore l'image négative" et "appelle au calme"

Dans un entretien à l'AFP, Nathalie Boy de la Tour revient, samedi 27 avril, sur la polémique entre le président de l'Olympique de Marseille et celui de l'Olympique lyonnais.

Article rédigé par franceinfo avec AFP
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
La présidente de la Ligue de football professionnel, Nathalie Boy de la Tour, le 11 novembre 2016. (FRANCK FIFE / AFP)

Elle tente de siffler la fin du match (ou de la cour de récré). Dans un entretien à l'AFP samedi 27 avril, la présidente de la Ligue de football professionnel (LFP), Nathalie Boy de la Tour déplore la polémique entre Lyon et Marseille. "Je ne peux que déplorer l'image négative que de telles discussions peuvent engendrer. Je rappelle qu'il faut faire preuve de dignité, de retenue, d'exemplarité, notamment vis-à-vis de la jeunesse. Il faut raison garder, mais c'est compliqué dans un univers où la tension sportive est très forte", a-t-elle déclaré.

"Tension sportive extrême"

"Je ne rentrerai pas dans le débat de cette guérilla. J'ai beaucoup d'estime et de respect pour les deux présidents, qui ont des parcours et des profils différents. A trois semaines de la fin du championnat, la tension sportive est extrême. J'appelle au calme", a-t-elle ajouté. La présidente de la LFP a également évoqué l'éventualité de "faire évoluer la jurisprudence" afin d'être "plus sévère notamment dans la police des terrains". "C'est une réflexion que nous pourrons mener à l'intersaison, certainement pas maintenant, à trois semaines de la fin du championnat", a-t-elle précisé.

Le match Marseille-Lyon (2-3) du 18 mars avait donné lieu à une bagarre générale. Les sanctions prononcées mardi par la commission de discipline de la LFP ont suspendu le défenseur marseillais Adil Rami et le gardien lyonnais Anthony Lopes pour trois matchs ferme. Les deux présidents, le Marseillais Jacques-Henri Eyraud et le Lyonnais Jean-Michel Aulas, s'échangent depuis des piques.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.